Le Qatar reçoit un gros coup de pression à Paris

Alors que la mairie de Paris a annoncé que le Parc des Princes ne serait pas vendu au PSG, les options se réduisent pour le club de la capitale. Malgré les difficultés rencontrées, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie, assure que « l’avenir du PSG est au Parc des Princes ».

Vendredi dernier, Anne Hidalgo a jeté un gros coup de froid sur le dossier du Parc des Princes. La maire de Paris a été cash : le stade ne sera pas vendu au PSG. Une très mauvaise nouvelle pour le club de la capitale qui n’envisage pas de payer le prix des travaux si le stade ne lui appartient pas. Résultat, le PSG regarde déjà ailleurs et pense à quitter le Parc des Princes, une issue qui est loin de convenir à la mairie de Paris.

«Le PSG ne peut pas quitter le Parc des Princes !»

Interrogé sur un potentiel plan B en cas de départ du PSG, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la Mairie de Paris, est honnête. « Il n'y en a pas, car le PSG ne peut pas quitter le Parc des Princes ! La convention qui lie la ville de Paris au PSG au Parc des Princes est non révocable unilatéralement de leur côté, et ils doivent honorer les termes contractuels jusqu'en 2043. Ils pourraient jouer ailleurs tout en continuant à honorer les termes de leur contrat. Mais je ne crois pas à cette hypothèse. Mais vous partez où ? Je suis sûr à 100 % que nous y allons y arriver. La question, c'est combien de temps ça va prendre ? Il faut qu'on revienne à la table des discussions et on va y arriver dans un intérêt commun », déclare t-il…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com