Qatar : les travailleurs migrants se plaignent des salaires impayés

34 425 plaintes ont été enregistrées entre octobre 2021 et octobre 2022 grâce au lancement d'une plateforme de dépôt en ligne l'an dernier. (I. Kralj/Presse Sports)

Selon deux rapports de l'Organisation internationale du travail (OIT) mardi, le non-paiement des salaires constitue la « principale plainte » des travailleurs migrants auprès du ministère qatari du Travail. En 1 an, le nombre des plaintes a doublé.

À 19 jours du début de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre-18 décembre), les travailleurs migrants continuent de dénoncer leurs conditions de travail. En cause : le non-paiement de leur salaire. Selon deux rapports de l'Organisation internationale du travail (OIT), 34 425 plaintes ont été enregistrées entre octobre 2021 et octobre 2022 grâce au lancement d'une plateforme de dépôt en ligne l'an dernier.

« Les principales causes des plaintes concernent le non-paiement des salaires et des indemnités de fin de contrat, et les congés annuels non accordés ou payés », a indiqué l'OIT. L'organisme ajoute que 66,5 % de ces plaintes ont été réglées à l'amiable et 30,7 % devant la justice. Dans 84 % des cas, le juge a donné raison au travailleur.


lire aussi

Les ONG appellent les sponsors à soutenir l'indemnisation des ouvriers