Qinwen Zheng diminuée par ses règles lors de sa défaite face à Iga Swiatek à Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Qinwen Zheng à Roland-Garros. (F. Seguin/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Chinoise Qinwen Zheng a expliqué que des règles douloureuses l'avaient rattrapée pendant son huitième de finale de Roland-Garros face à Iga Swiatek, lundi. Après le premier set, les maux de ventre ont pris le dessus.

Elles sont rares à en parler tant le sujet peut être tabou dans le sport. Et Qinwen Zheng n'a d'ailleurs jamais prononcé le mot règles, lui préférant l'expression « des trucs de filles ». Mais la Chinoise a tout de même expliqué en conférence de presse que sa baisse de régime en cours de match face à Iga Swiatek était liée à des douleurs périodiques. Sur le court, au moment où elle a appelé le kiné, ce n'était pas très clair mais elle était revenue des vestiaires avec un bandage autour de la cuisse droite qui laissait penser à un souci musculaire.

lire aussi

Iga Swiatek bousculée par Qinwen Zheng mais qualifiée

Elle a livré une autre version en conférence de presse après sa défaite en trois sets. « C'était aussi compliqué avec la jambe mais ce problème-là était facile comparé à ce que je ressentais au ventre. C'est juste des trucs de filles. Le premier jour, c'est toujours dur. Mais je dois jouer avec cette grosse douleur du premier jour. Je ne peux pas aller contre ma nature. J'aimerais être un homme sur le court dans ce genre de moments. Je n'aurais pas à souffrir de ça. »

Qinwen Zheng

« Je voulais me battre, je le voulais vraiment mais je n'avais plus la force donc c'était vraiment difficile »

Parce que la souffrance, ce lundi, a été trop forte pour elle après un peu plus d'une heure de match. Résistante (elle a sauvé cinq balles de première manche) et percutante dans le jeu, elle avait pourtant réussi l'exploit d'arracher le set d'ouverture à la Polonaise, invaincue depuis février. « Dans le premier set, j'ai juste essayé de jouer mon jeu. J'étais capable de vraiment être là et d'avoir la bonne attitude », rembobinait-elle devant les micros.

Mais la douleur a fini par la rattraper : « Plus le match avançait, et plus j'avais des douleurs au ventre. Je voulais me battre, je le voulais vraiment mais je n'avais plus la force donc c'était vraiment difficile. Je n'ai pas pu montrer mon tennis dans les deuxième et troisième sets. » Après le gain du premier set, la Chinoise a en effet perdu huit jeux de suite avant de réussir à réagir. Quand elle l'a fait en stoppant la série adverse, il était déjà trop tard et elle n'a plus jamais montré son niveau du premier acte (défaite 6-7 [5], 6-0, 6-2).

lire aussi

Le tableau de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles