Mais qu’est-ce qu’ils ont tous avec « Ozark » ?

·1 min de lecture
Jason Bateman, Sofia Hublitz et Laura Linney,
Jason Bateman, Sofia Hublitz et Laura Linney,

Il aura fallu attendre la fin de sa saison 2, en 2018 pour voir la série Ozark s'inviter timidement dans les dîners en ville, même si à l'époque, elle est encore souvent – et injustement – éclipsée par Stranger Things ou La casa de Papel qui permettent à Netflix de ramasser ses premiers lauriers. Oui, on peut dire que cette série américaine pur jus, saveur film noir crasseux, aura pris son temps avant de trouver son public. Mais depuis, elle s'est bien rattrapée. La première partie de sa quatrième et ultime saison est disponible sur la plateforme depuis le 21 janvier dernier. De quoi réjouir ses fans, plongés dans une fiévreuse attente depuis le final brutal de la saison 3, et tous ceux pour qui le plaisir n'est pas obligatoirement coupable. Ozark ou comment un polar sans esbroufe, mais plutôt malin, porté par d'excellents acteurs – et un bon bouche-à-oreille –, a mis tranquillement, le feu aux audiences de la plateforme américaine.

Quand Ozark débarque en 2017 sur Netflix, on ne peut pas dire qu'elle fait l'événement. D'ailleurs, la stratégie de la plateforme, en ce qui la concerne, n'est pas très agressive. À peine remarque-t-on lors de nos errances en quête d'un nouveau produit à consommer sur place, ce titre bizarre et peu engageant – qui connaît en France les Ozarks, cette région montagneuse des États-Unis à cheval sur l'Oklahoma, le Kansas, l'Arkansas et le Missouri ?

D'ailleurs, la photo d'illustration utilisée par Netflix pour promouvoir la première [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles