Qualifié en 8es de finale de Ligue Europa Conférence, Nice s'est fait peur à Cologne

Après avoir mené de deux buts d'écart, Nice s'est fait rejoindre en deuxième période (2-2). (U. Hufnagel/Witters)

Alors que les hommes de Lucien Favre comptaient deux buts d'avance face à Cologne, ils ont finalement concédé le nul jeudi soir (2-2) en Ligue Europa Conférence. Un résultat qui leur garantit tout de même la première place du groupe D et une qualification directe pour les 8es de finale.


Le match : 2-2

Une équipe à deux visages. Voilà comment résumer la prestation de l'OGC Nice face à Cologne. Jeudi soir, les hommes de Lucien Favre sont repartis d'Allemagne sur un score de parité (2-2) après avoir mené 2-0. Mais l'essentiel est ailleurs : les Aiglons ont validé leur ticket pour les 8es de finale de Ligue Europa Conférence grâce à la première place de leur groupe.


lire aussi

Le film de Nice-Cologne

Le début de rencontre n'a pas été un exemple de fluidité, les défenses des deux équipes offrant plusieurs munitions à leurs adversaires. C'est d'ailleurs sur une mauvaise passe de Melvin Bard vers Khéphren Thuram que Cologne s'est procuré la première occasion du match. À 25 mètres, Sargis Adamyan a frappé puissamment du droit. De quoi solliciter une première fois Kasper Schmeichel (7e). Le Danois a récidivé quelques minutes plus tard en se détendant parfaitement sur une tête de Steffen Tigges (26e).

Mais entre-temps, Nice a cerné les lacunes d'une défense rigide et plusieurs fois mise en difficulté. Sur son côté gauche, Billal Brahimi (voir plus bas) a pris de vitesse la défense et a servi en retrait Gaëtan Laborde. Malgré sa glissade et grâce à un contre favorable, l'avant-centre a conclu d'une frappe du gauche (40e). Trois minutes plus tard, Brahimi profitait d'une récupération d'Atal pour se jouer de Schindler et tromper le gardien (43e). Le break était fait.

En seconde période, c'est un tout autre match qu'a vécu l'OGC Nice. Encore une fois impérial face à Adamyan (47e), Kasper Schmeichel a laissé le ballon se glisser entre lui et son premier poteau sur l'action suivante, permettant à Huseinbasic de réduire le score et de revigorer les siens (48e). Preuve de l'apathie des Niçois, Cologne a profité d'un coup franc joué vite pour initier sa transition. Huseinbasic a servi Duda, le Slovaque en a profité pour croiser sa frappe et égaliser (60e).

Deux minutes plus tard, la folie s'est emparée du RheinEnergieStadion après le but d'Adamyan qui a pensé donner l'avantage à son équipe (62e). L'arbitre a coupé court à l'euphorie ambiante en signalant un hors-jeu, un avertissement pour les Niçois. En fin de match, les Aiglons ont serré les dents et ont réussi à préserver le score, synonyme de première place du groupe et de qualification pour les 8es de finale. Car dans le même temps, dans l'autre match du groupe, le Partizan Belgrade et Slovacko se quittaient sur un match nul (1-1).


lire aussi

Calendrier et résultats du groupe de Nice


Le joueur : Billal Brahimi

Discret sous les couleurs des Aiglons jusque-là, Billal Brahimi a offert à ses supporters un match abouti. Impliqué sur les deux buts des Niçois, il a d'abord effectué un joli raid côté gauche, puis délivré le centre à l'origine du but de Gaëtan Laborde (40e). Sur sa lancée, il a marqué 3 minutes plus tard son premier but de la saison en fermant son pied au dernier moment, prenant Marvin Schwäbe à contre-pied (43e).


Le tournant : le but d'Adamyan refusé pour hors-jeu

Nice n'est pas passé loin de la correctionnelle. Les Aiglons ont subi la pression de Cologne en deuxième période. Après avoir été rejoints à la 60e, les Niçois ont cru voir le match et la qualification leur passer entre les doigts lorsque Adamyan a fait exploser le stade à la 63e minute. Heureusement pour Schmeichel et les autres, l'arbitre de touche a levé son drapeau et soulagé des Niçois qui étaient en train de perdre le contrôle.


lire aussi

Toute l'actualité du football