Qualifications Mondial 2022 : pourquoi l'équipe de France doit se méfier du déplacement au Kazakhstan

Andréa La Perna
·1 min de lecture

• Parce que ce déplacement lointain est assorti d'une récupération difficile

Seulement deux jours après un résultat indigne de son statut (1-1) et le lot de frustration qui l'accompagne, l’équipe de France a pris l’avion vendredi pour un voyage de plus de 6 heures en direction du Kazakhstan. Et c’est deux jours après avoir posé le pied à Noursoultan (le nouveau nom d’Astana) et s’être à peine accommodé à un décalage horaire de 5 heures que les Bleus vont fouler la pelouse synthétique de l’Astana Arena (15h heure française).

"Je n'avais pas besoin du match de ce soir pour savoir qu'on n'était pas au top de la fraîcheur. Tous les joueurs sont très sollicités. Ce ne sont pas des excuses, mais la préparation est très courte, le temps de récupération aussi. Et maintenant, on va avoir un déplacement [total] de 11 heures vendredi pour aller au Kazakhstan, c'est comme ça. Je ne veux pas me plaindre, c'est pour tout le monde pareil", avait d'ailleurs déjà tenu à signaler Didier Deschamps dans la foulée du nul contre l'Ukraine.

Ses joueurs auraient sans doute espéré meilleur contexte pour affronter un adversaire qui les a regardés buter sur les Ukrainiens au Stade de...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi