Qualifications Mondial 2023 : l'Allemagne et la Lettonie qualifiées, les États-Unis battus

La France de Paul Lacombe (90) et la Lituanie peuvent se qualifier pour la Coupe du monde dès lundi. (S. Boué/L'Équipe)

L'Allemagne et la Lettonie ont obtenu vendredi leur billet pour la Coupe du monde 2023. La France, l'Espagne, la Slovénie, la Grèce, l'Italie et la Lituanie peuvent le valider lundi. Les États-Unis ont connu leur deuxième défaite face au Brésil (79-94) mais restent en position de se qualifier.

Cinq nouvelles sélections ont obtenu leur qualification pour la Coupe du monde 2023 (31 août-10 septembre au Japon, en Indonésie et aux Philippines, lieu de la phase finale), jeudi et vendredi dans le cadre de la fenêtre internationale de novembre.

Dans la zone des Amériques (7 places), le Canada est la première nation à décrocher son billet après son large succès jeudi sur le Venezuela (94-56) à Edmonton.

Battus pour la deuxième fois des qualifications, cette fois par le Brésil (79-94, 34-58 à la pause) à Washington DC, les États-Unis, composés essentiellement de joueurs de G-League, restent en ballottage favorable en tête de leur groupe. Un succès lundi face à la Colombie, toujours dans la capitale fédérale, doit suffire aux USA pour passer.

Dans la zone Asie-Océanie (8 places), l'Australie, qui s'est imposée au Kazakhstan (97-50) et reste invaincue après neuf matches mais aussi la Chine, vainqueure en Iran (81-72), rejoignent les Philippines et le Japon, deux des trois pays organisateurs de la phase finale, qualifiés d'office, alors que la Nouvelle-Zélande et le Liban avaient déjà assuré leur place au mois d'août.

Quatre pour deux places dans le groupe IDans la zone européenne (12 places), après la Finlande, première qualifiée dès la fenêtre précédente, l'Allemagne, vainqueure des Nordiques (94-80) et la Lettonie, qui domine le groupe I après son net succès en Grèce (80-60), ont assuré leur place vendredi.

La France, la Slovénie et l'Espagne, venue à bout de l'Italie après prolongation à Pesaro (88-84), peuvent finir le travail lundi face respectivement à la Bosnie-Herzégovine à Pau, à l'Allemagne et aux Pays-Bas et boucler leurs valises.

La Lituanie peut également valider son ticket lundi à condition de s'imposer au Monténégro, toujours à la lutte pour la troisième place du groupe K ou, en cas de défaite, si la Bosnie et la Hongrie (face à la République tchèque) s'inclinent également.

lire aussi : Calendrier, résultats et classement du groupe K

La situation reste ouverte dans le terrible groupe I derrière la Lettonie, où la Serbie, la Grèce, la Turquie et la Belgique se disputent deux places.

La Grèce obtiendra son billet lundi si elle l'emporte en Belgique et si la Serbie s'incline à Belgrade contre la Turquie. L'Italie a également l'occasion de passer en s'imposant en Géorgie, à la lutte avec l'Islande dans le groupe L.

lire aussi : Tous les résultats du 2e tour en Europe

La zone Afrique (5 places) n'est pas concernée par la fenêtre internationale de novembre. le dernier tournoi qualificatif se disputera en février 2023. Seule la Côte d'Ivoire dispose de son billet pour le Mondial pour le moment.