Qualifs - Stroll se joue des conditions et de Verstappen !

Fabien Gaillard
·5 min de lecture

Quelques minutes avant le début des qualifications, un chien errant est repéré sur le tracé d'Istanbul. Une chose habituelle sur la piste turque. Les conditions du tracé restent humides au moment de démarrer les qualifications.

Q1 - Drapeaux rouges et conditions dantesques

Les pilotes se pressent à la sortie des stands pour démarrer rapidement le roulage et mettre les gommes en température en enchaînant les tours ; il y a un mélange de pneus intermédiaires et pluie. Verstappen, en inters, est le premier pilote à partir en tête-à-queue après être passé hors piste ; il se plaint de ne pas avoir d'adhérence. Le premier temps inscrit est celui de Norris, dans les 2'07, Bottas signant le meilleur chrono à l'issue de cette première salve, avec 2'07"001.

C'est alors que de la forte pluie est annoncée. Ocon prend les commandes en 2'06 en pneus pluie, huit dixièmes devant Bottas, 1,3 seconde devant Stroll et 1,4 devant Hamilton. Les erreurs et sorties se multiplient, heureusement sans trop de gravité : Kvyat est notamment en tête-à-queue à la sortie du dernier virage alors que Gasly part en glisse dans le virage 7.

Lire aussi :

Pirelli augmente les pressions de pneus minimales au GP de Turquie

Les conditions sont telles désormais que la direction de course décide de brandir le drapeau rouge, alors qu'il reste moins de sept minutes de roulage en Q1. Leclerc, Grosjean, Gasly, Russell et Latifi sont dans la zone rouge à ce stade, Verstappen n'ayant que 0"007 d'avance sur le Monégasque. Durant l'interruption, le Safety Car est envoyé inspecter la piste et des balayeuses sont dépêchées pour tenter de réduire la quantité d'eau dans certains virages.

La séance reprend à 13h55, heure française, sur un tracé où la quantité d'eau a grandement diminué. Une file se crée avec notamment les deux Red Bull et les deux Ferrari. Räikkönen part en tête-à-queue dès la sortie des stands, sans gravité. Alors que les pilotes entament leurs tours lancés, dans des conditions précaires, Grosjean est piégé au premier virage, part à la faute et se retrouve bloqué dans les graviers, ce qui déclenche un nouveau drapeau rouge, à 3:30 de la fin de Q1.

Cette interruption est courte, la séance reprenant à 14h03. La piste s'étant encore considérablement améliorée, Verstappen qui bénéficie d'une visibilité idéale explose le meilleur temps en 1'57"4. Les drapeaux jaunes se multiplient dans ces derniers instants et rendent les améliorations difficiles, d'ailleurs la direction de course va enquêter de près sur les temps mais après la séance. Au petit jeu des améliorations tardives, Leclerc s'en sort alors que Hamilton est à la limite mais passe. Latifi est sorti de piste également, ce qui nécessite l'intervention d'un véhicule de levage.

Éliminés en Q1 : Magnussen, Kvyat, Russell, Grosjean et Latifi.

Q2 - Ferrari boit la tasse

La séance reprend alors que la voiture de Latifi n'est pas totalement évacuée... et qu'un drapeau jaune est toujours brandi au virage 8. Les choses rentrent dans l'ordre mais cela traduit évidemment l'urgence à terminer la séance alors que la luminosité décline. Les choix de pneus varient de nouveau entre intermédiaires et pluie. Norris inscrit le premier temps en 2'00"6 mais il est annulé ; Albon réalise 2'00"0.

Les temps s'abaissent rapidement : Verstappen réalise 1'57"1, Albon 1'56"7 et Stroll 1'55"7. À moins de six minutes, Verstappen réalise 1'53"4, six dixièmes devant Pérez et 1,5 seconde devant les Mercedes. Les pneus pluie semblent être le bon choix sur cette piste qui s'améliore et rapidement tous les pilotes les montent.

Quatre minutes avant la fin de séance, Verstappen franchit la ligne avec un 1'52"0, 1"7 et 1"8 devant Bottas et Hamilton. Le Néerlandais continue d'améliorer en 1'50"2 ce temps lui permet de compter en fin de Q2 1,9 seconde d'avance sur Albon, 2,4 sur Hamilton et 3,0 sur Stroll. En revanche, la désillusion est grande pour les Ferrari qui ont beaucoup roulé dans les conditions humides mais échouent en Q2, avec Vettel 12e et Leclerc 14e.

Éliminés en Q2 : Norris, Vettel, Sainz, Leclerc et Gasly.

Q3 - Stroll marche sur l'eau

La plupart des pilotes sortent en pneus pluie, sauf Ocon et Pérez en intermédiaires. Verstappen, parti premier, signe le premier temps de référence en 1'52"3, Stroll se rapprochant à 1"5. Mais Pérez fait parler le choix des intermédiaires, en réalisant 1'52"0, même s'il part à la faute dans l'entame de son second tour. Alors qu'il semblait en passe d'améliorer grandement, Verstappen choisit de son côté de passer par les stands pour mettre les gommes vertes. Mercedes, Stroll et Giovinazzi font de même.

Verstappen n'est pas satisfait de cette monte pneumatique alors que Pérez améliore encore en 1'49"3 alors que Stroll prend la seconde place provisoire à 2,1 seconde. Verstappen parvient à s'intercaler à 1,3 seconde mais c'est Stroll qu'il faut surveiller, il signe 1'47"765 ! Les Mercedes sont bien loin du compte et les yeux se tournent alors vers Verstappen mais le Néerlandais échoue à deux dixièmes du temps de la Racing Point ! La pole est pour Stroll !

Turkey
Turkey

Grand Prix de Turquie - Qualifications

Classement à venir