En quarantaine avant l'Open d'Australie, des joueurs de tennis demandent des chatons pour leur tenir compagnie

·1 min de lecture

L'Open d'Australie, premier grand rendez-vous de la saison de tennis, se déroulera du 8 au 21 février dans des conditions quasi-normales. Le public sera bien présent et même les jauges imposées - 30.000 spectateurs par jour sur le site de Melbourne - ne donneront pas l'impression de courts vides, comme à Roland-Garros, l'automne dernier. Cela a pu être possible grâce aux conditions très strictes imposées par le gouvernement australien pour empêcher l'apparition d'un cluster massif de Covid-19 à l'occasion de la compétition, alors que l'Australie comptabilise chaque jour moins de 10 cas de Covid-19 par jour. Un confinement obligatoire a notamment été imposé à tous les participants du tournoi.

Interrogé dimanche par la chaîne ABC, le directeur général de la fédération et directeur de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a révélé avoir eu des demandes insolites de la part de certains joueurs : "La demande la plus bizarre était celle d'avoir un chaton dans les chambres de quarantaine. Et ce n'était pas une fois, c'était plusieurs fois."

Un confinement qui a fait couler beaucoup d'encre

D'autres joueurs ont également demandé des chiots dans leurs chambres et, plus généralement, des animaux de compagnie. "Nous avons expliqué qu'il existe une corrélation entre [la diffusion du] coronavirus et les chatons et ce type de demande a disparu", a ensuite développé le responsable.

Lire aussi - L'écrivain Laurent Binet : "Federer est Dieu, mais mon dieu c'est McEnroe"

Craig Tiley s'est refusé à dé...


Lire la suite sur LeJDD