Quartararo revisionne les courses où Márquez l'a battu en 2019

Léna Buffa
motorsport.com

Parmi les différentes étapes franchies par qui l'a devancé, imparable.

Le champion espagnol a notamment remporté deux duels haletants face au jeune Niçois, lorsqu'il lui a arraché la victoire dans le dernier tour à Misano puis à Buriram. À Saint-Marin, cette bagarre, dont l'épilogue s'était joué tôt dans le dernier tour, avait ravi Quartararo et avait définitivement fait comprendre au #93 qu'il faudrait compter sur le Français parmi les top pilotes à l'avenir. Mais obtenir le même résultat trois semaines plus tard en Thaïlande, cette fois avec une défaite actée dans le dernier virage, s'était avéré particulièrement frustrant pour la nouvelle étoile montante du MotoGP.

Lire aussi :

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Les débuts MotoGP de Quartararo en 10 moments marquantsMárquez : "Je n’attends pas beaucoup de surprises" en 2020

Quartararo tente donc de mettre à profit la longue pause à laquelle il est contraint en ce moment pour tenter d'apprendre, encore et toujours. Il a ainsi fait rimer confinement avec une observation maniaque de ces Grands Prix où moins d'une seconde lui a manqué pour inscrire son nom au palmarès, en quête du moindre secret qui lui sera profitable dès que les courses auront repris. "En ce moment, mon vélo [d'intérieur] est installé devant la télé et je regarde ces courses pour voir chaque moment où j'ai fait une erreur et où il était bien meilleur que moi", explique le pilote Petronas au site officiel du MotoGP.

Il faut bien cela pour occuper le bouillonnant pilote français, alors que la pause s'éternise et que le championnat pourrait au mieux débuter avec quatre mois et demi de retard. "Je crois que c'est la première fois de ma vie que je ne commence pas une saison", souligne-t-il. "C'est vraiment dur, parce que la période entre novembre et février est déjà très longue et on a maintenant l'impression de faire une deuxième intersaison après avoir fait les tests, or pour moi la partie la plus difficile c'est l'intersaison."

"Les deux tests que l'on a eus ont été très bons", ajoute Quartararo, d'autant plus impatient de retrouver la grille de départ. "Après six jours sur la moto, je me sentais déjà bien, j'avais de nouvelles sensations. Bien sûr, ce n'est pas une moto totalement différente, mais j'ai senti qu'il y avait du progrès. La vitesse de pointe est importante pour nous, car on sait que c'est sur ce point que l'on est en difficulté, mais franchement le rythme au Qatar a été très bon. La confiance dans le nouveau pneu Michelin était très bonne, je suis donc très content de la situation avec la moto et l'équipe."

Lire aussi :

Quartararo était "prêt à 100%" pour débuter la saisonPour Quartararo, 2020 n'est pas une saison de transition

"Cette année, je veux obtenir de bonnes performances, bien sûr. Je sais que j'ai la possibilité de me battre pour la victoire et le podium. Je ne veux pas penser au championnat, mais je sais que si j'aborde les courses les unes après les autres et que j'obtiens de très bons résultats, je pourrai avoir une très bonne position à la fin de l'année", souligne-t-il. Quartararo s'attend toutefois à une saison explosive, car les prétendants souhaitant détrôner Márquez sont nombres : "Bien sûr, Maverick [Viñales] est très rapide, Álex Rins, Valentino, Dovizioso… Il y a beaucoup de pilotes cette année et je pense que ce sera l'une des saisons les plus difficiles de tous les temps."

À lire aussi