Quartiers Football Club à Rennes : quand les jeunes du centre de formation coachent les enfants de quartiers

C'est sous la houlette des jeunes du centre de formation que plus de 100 enfants du quartier de Villejean (à Rennes) ont tapé dans le ballon ce jeudi.

Le coup d'envoi de la troisième édition des "Quartiers Football Club" a été donné ce jeudi au Complexe du Berry dans le quartier de Villejean (à Rennes). L'événement organisé conjointement par la Ville de Rennes et le Stade Rennais a rassemblé plus de 100 enfants. Une première journée réussie avant les deux autres, vendredi au Blosne et jeudi prochain aux Gayeulles. "On est sur un public de 9-11 ans. Après, s'il y a des plus jeunes ou des plus vieux, on accepte. Le but du jeu, c'est qu'ils passent un bon moment tous ensemble", explique pour Goal Julien Boucher, coordinateur de l'événement.

Rennes-Lille, Christian Gourcuff : "Mbappé nous serait utile"

Outre les éducateurs de la Ville de Rennes, venus prêter mains fortes, ce sont les jeunes de la génération 99 du centre de formation du Stade Rennais qui ont animé les ateliers pour la vingtaine d'équipes présente sur le terrain. "Ça me rappelle quand j'étais petit, raconte Billal Mehadji, U18 du club arrivé l'été dernier en provenance de Drancy (en région parisienne, ndlr). Ça nous permet aussi de se rassembler, nous les 99, et de voir autre chose que le centre de formation." Un discours soutenu par Isaac Matondo, qui a fait ses classes au CPB Villejean avant de rejoindre le Stade Rennais en 2011 : "On m'a formé ici, ça fait plaisir de retrouver ce terrain même si j'y retourne pendant les vacances. Je connais deux ou trois petits qui participent au stage et ça fait vraiment plaisir de les voir contents comme ça."

Pour les organisateurs, "le but c'est d'aller au plus près des quartiers et de rassembler garçons et filles en général non-licenciés autour d'un moment de partage, de convivialité et d'amusement", précise Sylvain Létang, en charge de l'encadrement des jeunes du centre de formation. "Aujourd'hui, c'est la génération 99 qui intervient. C'est un bon moyen de les mettre en action pour qu'ils voient ce qu'est le métier d'éducateur." Vendredi, la génération 99 laissera sa place aux jeunes nés en 2000 avant que les 2001 ne prennent le relais la semaine prochaine. "C'est aussi là qu'on peut voir leur épanouissement, ajoute Sylvain Létang. Ici, certains enfants ne savent pas du tout jouer au foot, à eux d'avoir un cadre bien précis dans leur organisation pour que ce soit vivant et que les enfants soient réceptifs."

"Ce n'est pas simple de leur expliquer ce qu'il faut faire, mais ils s'adaptent vite et franchement c'est top", commente Billal Mehadji, dans le même état d'esprit que son compère, Isaac Matondo : "C'est plus dur par rapport à des joueurs qui jouent au foot avec leur club, mais ça fait toujours plaisir de leur montrer deux ou trois petits trucs qui pourront leur servir par la suite." Malgré le temps nuageux, tous deux ont pris plaisir à animer le temps d'un après-midi diverses ateliers, pour la plupart basés sur du jeu collectif. Des ateliers qui seront les mêmes lors des deux prochaines journées des "QFC".

Benjamin Quarez, à Rennes

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages