Les quatre raisons de suivre le Masters de Londres 2020

Guillaume Poisson
·1 min de lecture

• Rafael Nadal va peut-être remporter le seul grand titre qui lui manque

Non, Rafael Nadal n'est pas "seulement" le meilleur joueur de terre battue de tous les temps. L'Espagnol a aussi gagné trois Wimbledon, deux US Open et un Open d'Australie : soit six Grands Chelems sur surface rapide. Il a aussi gagné les Jeux Olympiques et la Coupe Davis. En revanche, Nadal n'a jamais levé les bras au Masters.

Il faut dire que l'Espagnol n'est pas très à l'aise en salle. Sur ses 86 titres ATP, deux sont des tournois "indoor"... dont un sur terre battue (Sao Paulo 2013). Or le Masters de fin d'année se joue systématiquement en salle depuis qu'il y participe.

Pourquoi y arriverait-il cette année ? Peut-être parce que son jeu, tout en lift et en puissance du fond de court, n'est pas le seul responsable de ce déséquilibre dans son palmarès. Il y a aussi le fait que la saison indoor a lieu de septembre à décembre, soit toujours en fin de saison. Or Rafael Nadal arrive toujours à bout de force en fin de saison, souvent après des étés d'une densité folle, entre Roland-Garros, Wimbledon et l'US Open. La faiblesse de l'Espagnol en...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi