Quatre semaines de suspension pour Juan Cruz Mallia (Toulouse), six pour Ma'ama Vaipulu (Bordeaux-Bègles)

·1 min de lecture

Expulsé en huitième aller de Coupe d'Europe face à l'Ulster le 9 avril dernier, le Toulousain Juan Cruz Mallia a écopé de quatre semaines de suspension.

L'ailier argentin de Toulouse Juan Cruz Mallia, expulsé lors du huitième de finale aller de la Coupe d'Europe contre l'Ulster (20-26), a été suspendu quatre semaines. L'international de 25 ans avait reçu un carton rouge dès la onzième minute du match pour avoir fauché en l'air son vis-à-vis irlandais Ben Moxham, retombé sur la tête et contraint à quitter le terrain.

lire aussi

Pourquoi le carton rouge de vingt minutes envisagé en Coupe d'Europe divise

Déjà privé du match retour samedi dernier à Belfast (23-30), Mallia ne pourra pas reprendre la compétition avant le 9 mai. Il manquera donc les deux prochaines rencontres de Top 14, samedi face à Toulon, puis la semaine prochaine contre La Rochelle, ainsi que le quart de finale de Coupe d'Europe contre la province irlandaise du Munster.

Une mauvaise nouvelle pour le Stade toulousain, déjà privé au poste d'ailier de l'international français Matthis Lebel, victime d'une luxation à un pouce ce week-end, et d'Arthur Bonneval, touché au plancher de l'orbite.

Six semaines pour Vaipulu

Quant au troisième ligne de Bordeaux-Bègles Ma'ama Vaipulu, expulsé samedi lors du huitième de finale retour européen de son équipe à La Rochelle (31-23), il a été suspendu six semaines, ce qui pourrait signifier fin de saison selon le parcours de l'UBB en phase finale (le club girondin est deuxième du Top 14 à quatre journées de la fin). L'international tongien s'était rendu coupable d'un plaquage haut sur le trois-quarts centre rochelais Jonathan Danty.

lire aussi

Toute l'actualité du rugby

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles