Quels axes de progression pour Mohamed-Ali Cho (Angers) ?

·3 min de lecture

Rayonnant en début de saison, Mohamed-Ali Cho (18 ans), l'attaquant d'Angers qui se déplace à Nantes ce dimanche (15 heures), traverse une passe plus difficile. Focus sur les axes de progression d'un jeune joueur au potentiel énorme.

Tout va très vite pour Mohamed-Ali Cho. Il y a pile un an, le jeune attaquant (18 ans) d'Angers connaissait sa première titularisation en L1 face à Rennes (0-3). Utilisé avec parcimonie par Stéphane Moulin en 2020-2021 (330 minutes en Championnat en 21 apparitions, dont une titularisation), Cho a franchi un palier sous Gérald Baticle : 26 matches, dont 17 titularisations, 2 buts.

lire aussi

/

Mohamed-Ali Cho, la pépite d'Angers SCO

Impressionnant de vitesse et d'explosivité, il s'est imposé comme titulaire en début d'exercice et a étrenné ses premières sélections en équipe de France Espoirs (5 matches, dont une titularisation). Après une entame rayonnante, Cho traverse une passe plus délicate. Blessé au dos en janvier, il a glissé progressivement sur le banc, éclipsé par les prestations convaincantes de Stéphane Bahoken.

Ce dimanche, avec le forfait du Camerounais (cuisse), sera-t-il aligné à Nantes, dans le cadre de la 32e journée de Ligue 1 ? « Le potentiel est là. Ce que ''Momo'' réussit à faire en L1 à son âge, c'est déjà remarquable, souligne le sélectionneur des Bleuets, Sylvain Ripoll. Par sa précocité, il y a encore forcément des axes de progression. » Focus sur six points d'amélioration.

Être plus efficace devant le but

/

Buteur contre Rennes (2-0, le 29 août) et Metz (3-2, le 3 octobre), Cho reste sur 17 matches sans marquer. Ce n'est pas faute de tenter : 2,1 tirs par match mais seulement 48,3 % de frappes cadrées, à l'image de ce tir précipité non cadré sur un service de Sofiane Boufal la semaine dernière contre Lille (1-1).

Selon Opta, il est le 8e joueur de Ligue 1 à avoir le pire différentiel entre buts marqués et expected goals (-3,18). « Comme beaucoup de jeunes joueurs qui aiment bien jouer, il n'est pas forcément dans la recherche du but en tant que stat, note Baticle. Il faut qu'il soit plus ''tueur'' mentalement et plus chirurgical devant le but. »

Améliorer son jeu combiné

/

Adepte des grands espaces et de la prise de profondeur, Cho est particulièrement surveillé par les défenses adverses, surtout que l'effet de surprise du début de saison ne joue plus. « Quand il y a des espaces dans le dos de la défense, il est capable de s'y engouffrer et de faire très mal, souligne Sylvain Ripoll. Mais face à des blocs placés, ''Momo'' a encore une grosse marge de progression dans le jeu combiné, la finesse technique dans les petits espaces, poursuit le sélectionneur de l'équipe de France Espoirs. Dans les 35 derniers mètres, la densité se resserre, un écart de contrôle de 50 cm annihile une action. À lui d'élargir sa palette sur le plan technique pour avoir moins de déchet sur ses remises et ses prises de balle orientées. »

lire aussi

/

La fiche de Mohamed-Ali Cho

Gagner en maturité

/

À l'image de son expulsion pour deux avertissements en dix minutes contre Lens (1-2, le 27 février), après une simulation assez grossière, Cho doit gagner en maturité, notamment face à des défenseurs chevronnés.

« Il faut qu'il ait un peu de vice. C'est normal qu'il ait encore toutes ces choses à aller gratter, à son âge, observe Ripoll. Il doit être encore plus juste dans le timing de ses appels, ne pas les déclencher trop tôt, se faire oublier, se cacher un peu et partir dans le dos du défenseur, hors de son champ visuel. Ça lui permettra d'utiliser sa vitesse avec toute sa plénitude. »

Cela passera aussi par un jeu parfois plus direct de ses partenaires, Boufal s'enferrant souvent dans des dribbles plutôt que dans du jeu en première intention.

Construire sa méthode professionnelle

/

« Personne ne doit oublier que ''Momo'' a 18 ans. Nous aussi, on doit avoir une patience et un sens pédagogique supérieur avec lui », rappelle Baticle, qui recommande au jeune attaquant de se construire sa propre méthode professionnelle.

« En jeunes, on joue au football, on s'amuse. Quand on arrive dans le milieu pro, on doit trouver ses repères pour se sentir bien et être le plus performant le jour J, insiste le coach du SCO. Avec des joueurs expérimentés, je peux insister sur une donnée particulière à adapter ou à corriger, par exemple sur l'alimentation pour un joueur en surpoids. Avec ''Momo'' comme avec tous les jeunes, j'insiste sur tout. Il faut qu'il expérimente différents domaines et définisse ce qui lui convient le mieux dans la préparation, la récupération... »

lire aussi

/

Toute l'actualité d'Angers

Ne pas brûler les étapes

/

Avec 1 835 minutes en L1 dans les jambes, Cho est le plus jeune joueur né en 2004 à avoir accumulé autant de temps de jeu dans le top 5 européen, devant Gavi (FC Barcelone) et Linus Gechter (Hertha Berlin). Il a énormément joué lors de la phase aller (15 titularisations) et n'a pu souffler lors des trêves internationales où il était convoqué avec les Espoirs.

À tel point qu'il a paru « carbonisé » sur certains matches. « Quand il a joué, c'est qu'il m'a donné des signaux qu'il devait jouer, donc je ne regrette pas, soutient Baticle. Je pense que je referais pareil, avec peut-être un accompagnement différent au niveau des séances. »

Éviter les perturbations extérieures

/

Sous contrat jusqu'en 2023, Cho est l'objet de nombreuses sollicitations de clubs étrangers. Même s'il est bien encadré par sa famille qui gère ses intérêts, « être autant exposé à cet âge-là, ça génère forcément de la fatigue émotionnelle, analyse Ripoll. C'est presque normal qu'il ait eu un coup de moins bien à un moment donné. »

D'autant que le discours du président du SCO, Saïd Chabane, en évoquant publiquement une indemnité de transfert astronomique de 40 millions d'euros au sujet de sa pépite, lui fait peser une pression énorme sur les épaules.

lire aussi

/

Transferts : une rencontre Angers-Leipzig pour Mohamed-Ali Cho

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles