Quentin Bigot, 3e du marteau au meeting de Paris : « C'est le service minimum »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Quentin Bigot a terminé sur le podium à Paris. (A.Reau/L'Equipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le vice-champion du monde du lancer de marteau Quentin Bigot a terminé 3e du meeting de Paris. Le concours a été remporté par le Polonais Wojciech Nowicki (81,25 m). Chez les femmes, Alexandra Tavernier s'est classée 5e (68,22 m), la victoire est revenue à la Polonaise Malwina Kopron (71,33 m) alors que la Française Rosa Loga a pris la 3e place.

Quentin Bigot, 3e du concours du marteau avec 78,12 m : « Mon concours a été très compliqué et c'est rare que je fasse des cages, des bulles. Je ne l'explique pas, c'est pas la chaleur. J'étais cuit, les deux Polonais font 80 mètres. Après avoir fait deux fois 80 m, avec mon entraîneur Pierre-Jean Vazel, on est reparti sur un cycle de foncier en vue de Eugene. Je pense que je le paie un peu. Je ne sentais pas le marteau, je me sentais vraiment mou autant psychologiquement que physiquement. On était en France et je voulais au moins être dans le top 3, donc je m'arrache pour faire 78,12 m. C'est le service minimum. »

lire aussi

Benjamin Azamati remporte le 100 m du meeting de Paris, Jimmy Vicaut troisième

Alexandra Tavernier, 5e du concours du marteau avec 68,22 m : « C'était très compliqué. On cherche encore le départ. Les perfs à l'entraînement sont très bonnes, mais dès que la compétition arrive, il manque ce côté magique qui fait la différence. Après je suis hyper régulière, mais être régulière à 69 mètres, ça ne m'intéresse pas. En tout cas, c'était un vrai plaisir de lancer à Paris, c'était un honneur et le public était avec nous. Je suis déjà qualifiée pour les Mondiaux de Eugene mais je ne sais pas encore si on les fait. Je me dis qu'il y a les JO en 2024, est-ce qu'il vaut mieux pas ''perdre'' des Championnats du monde et des Europe pour gagner des Jeux Olympiques ? Je n'ai que 28 ans, j'ai le temps de remettre en cause l'entraînement, ce qu'on fait en ce moment d'ailleurs. »

Rose Loga, 3e avec 69,02 m : « J'ai pris beaucoup de plaisir à lancer à Charléty, ça a été une expérience incroyable. Côté performance, c'est mitigé. 69 mètres c'est bien, mais d'un autre coté je sais que j'aurais pu mieux lancer aujourd'hui, vu comment je les ai faits. J'espère pouvoir lancer plus loin aux Championnats de France. En ce moment, mes perfs montent et j'ai envie que ça continue jusqu'à la fin de l'été. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles