Quentin Bigot dépasse les 80 mètres au marteau au meeting de Forbach

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Quentin Bigot continue sa progression. (A. Mounic/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quentin Bigot a porté son record personnel à 80,14 m en remportant le meeting de Forbach.

Quentin Bigot a dépassé pour la première fois de sa carrière la ligne des 80 mètres au marteau en réalisant 80,14 m lors du concours du meeting de Forbach, performance réalisée à son sixième et dernier essai. Le vice-champion du monde, 29 ans, a devancé le champion olympique, le Polonais Wojciech Nowicki, deuxième avec 79,90 m. Son précédent record, 79,70 m, datait de l'an passé.

lire aussi

Toute l'actu de l'athlétisme

Fort de ses performances à l'entraînement où il avait battu tous ses records avec différents marteaux et passé plus de deux fois 80 mètres, Bigot avait indiqué en début de saison qu'il serait déçu s'il ne franchissait pas le mur des 80 mètres cet été. Il y est parvenu plus tôt que prévu.

« J'ai juste pensé à rester relâché »

Bigot avait bien débuté son concours avec un deuxième jet hors secteur à plus de 80 mètres, mais à l'issue du cinquième essai, c'est Nowicki qui pointait en tête avec 79,90 m alors que le Français, deuxième, avait réalisé 78,65 m à son troisième essai. « Sur mon dernier essai, je n'ai plus pensé à rien, j'ai juste pensé à rester relâché, raconte le Messin. Tout n'était pas bien lié, j'ai fait des trucs mieux à l'entraînement, mais j'ai fait 80 mètres. C'était un peu une barrière, et elle est brisée. C'est une grosse grosse référence. »

lire aussi

Plus fort que jamais à l'entraînement, Quentin Bigot vise les 80 mètres

« Pour un lanceur de marteau, c'est l'équivalent des 10'' sur 100 m pour un sprinter, estime son entraîneur Pierre-Jean Vazel. Tu rentres dans un cercle fermé. C'est une validation de ce qu'il a fait l'année dernière et de ce qu'il a réalisé à l'entraînement cette année, mais je ne m'y attendais pas pour aujourd'hui car il avait eu des petits soucis de dos. Maintenant, on s'attend à ce que ce soit mieux dans le futur ». « Je vais aller sur les meetings en étant plus serein, reprend Bigot. Je vais pouvoir me préparer pour les championnats du monde (15-24 juillet à Eugene, USA), faire du bon boulot, sans me préoccuper des autres. »

Maintenant que cette barrière est franchie, Bigot peut commencer à songer à d'autres sommets. À commencer par un autre podium mondial cet été ou le vieux record de France de Gilles Dupray (82,38 m par en l'an 2000). Mais ce n'est pas tant ça qu'il vise que d'être champion olympique à Paris. « Sur les performances, on ne se donne pas de limite, explique Vazel. On disait que pour être champion olympique à Tokyo, il faudrait faire 82 m ; pour Paris, ce sera 83 m. C'est le plan de route ».

« Comme disait l'ancien maire de Metz Jean-Marie Rausch : il suffit de vouloir, résume Bigot. Il a raison, mais il faut le vouloir fort. »

Les résultats :

Hommes
110 m haies (+0,9 m/s) : 1. Czykier (POL), 13''39.
400 m haies : 1. Happio, 49''45
Perche : 1. T. Collet, 5,62 m
Marteau : 1. Bigot, 80,14 m ; 2. Nowicki (POL), 79,90 m.

Femmes
Triple saut : 1. Makela (FIN), 14,14 m (+0,8 m/s) ; ... 3. Diallo, 13,31 m (+1,5 m/s)
Marteau : 1. Kopron (POL), 70,57 m ; 2. Tavernier, 69,50 m.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles