Quentin Bigot qualifié pour la finale du lancer de marteau des Championnats du monde

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Vice-champion du monde 2019, cinquième aux Jeux de Tokyo, Quentin Bigot poursuit sa route à Eugene. (F.Faugère/L'Equipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quentin Bigot s'est qualifié en finale du lancer de marteau grâce à un jet à 77,95 m. Son compatriote Yann Chaussinand a été éliminé.

Quentin Bigot s'est qualifié pour la finale du concours de marteau des Championnats du monde d'athlétisme qui ont débuté vendredi à Eugene (USA, Oregon). Après avoir réalisé 75,62 m à sa première tentative, le vice champion du monde a réussi 77,95 m au deuxième essai, la limite de qualification étant de 77,50 m. « Je me sentais plutôt bien, pas trop stressé, a expliqué le Messin. Les qualifs, c'est toujours plus compliqué que la finale pour moi, c'est pas un moment de plaisir en tout cas. La finale, il y a plus de plaisir, peu importe le résultat, on y va en ayant des espérances, en mettant tout ce qu'on a, c'est plus du jeu. »

lire aussi

Numéro 3 mondial, Quentin Bigot est le leader malgré lui de l'équipe de France


Le champion olympique et favori, Wojciech Nowicki (POL) a passé l'obstacle avec 79,22 m réalisés à son premier essai. Son compatriote Pawel Fajdek a envoyé l'engin à 80,09 m à sa deuxième tentative. Parmi les autres favoris, le Hongrois Bence Halasz (79,13 m), les Américains Daniel Haugh (79,34 m) et Rudy Winkler (78,61 m), le vice champion olympique norvégien Eivind Henriksen (78,12 m) et l'Ukrainien Mykhaylo Kokhan (77,58 m) ont évité le piège de ce tour préliminaire.

Yann Chaussinand a, pour sa part, été éliminé avec un jet à 73,95 m.

lire aussi

Toute l'actu des Mondiaux d'athlétisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles