Qui est Erling Braut Haland, l’attaquant qui émerveille l’Europe ?

Cyprien TardieuJournaliste Yahoo Sport

LIGUE DES CHAMPIONS - En déplacement à Naples, en pleine crise, lors de la quatrième journée, Salzbourg pourra compter sur son attaquant Erling Braut Haland. À seulement 19 ans, l’attaquant norvégien est l’une des révélations de cette saison en C1. Coup de projecteur sur un joueur aussi talentueux que précoce.

Erling Braut Haland (Photo by STRINGER / various sources / AFP)
Erling Braut Haland (Photo by STRINGER / various sources / AFP)

⇒ Un quadruplé et un record en C1

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

6 buts en seulement trois matchs de Ligue des champions, qui dit mieux ? Personne. Pas même les deux extra-terrestres du football Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Ça en dit long sur “l’exploit” réalisé par l’attaquant norvégien.

Pour ses débuts en C1, il est devenu le premier joueur de l’histoire à trouver le chemin des filets à six reprises lors des trois premières rencontres. Auteur d’un quadruplé historique pour débuter contre Genk (6-2), le longiligne buteur de la formation autrichienne s’est de nouveau illustré face à Naples avec deux nouveaux buts. Les Italiens sont prévenus avant les retrouvailles ce mardi soir.

⇒ Il a marqué 9 buts lors d’un match de Coupe du monde

Décidément, Erling Braut Haland aime les records. Celui établi l’été dernier lors du Mondial des moins de 20 ans risque de tenir un bon moment. Face au Honduras lors de la deuxième journée, l’attaquant norvégien a inscrit 9 des 12 buts de son équipe. Une performance XXL pas récompensée puisqu’elle n’a pas permis à la Norvège d’accéder aux huitièmes de finale de la compétition. Cruel.

⇒ Il est suivi par toute l’Europe

Intenable actuellement avec déjà 22 buts marqués en 16 matchs toutes compétitions confondues, l’attaquant affole toute l’Europe entière. Les plus grands clubs européens le suivent, notamment la Juve qui garde un oeil attentif sur le buteur norvégien en vue de l’été prochain. Mais la Vieille Dame n’est pas la seule sur le coup.

Selon le Guardian, pas moins de 20 clubs sont actuellement intéressés par le profil d’Haland. Et pas des moindres puisqu’en plus de la Juve, le Real Madrid, Manchester United, le FC Barcelone, l’Atlético de Madrid, Manchester City et le Bayern Munich, entre autres, sont sur les rangs. Le site spécialisé Trasnfermarkt estime sa valeur à 12M€. Il ne serait pas étonnant de le voir partir pour le triple (au moins) à l’été 2020.

⇒ Il a croisé la route de Solskjaer à Molde

Avant d’être le buteur de Salzbourg et l’entraîneur de Manchester United, Erling Haland et Ole Gunnar Solskjaer se sont croisés à Molde. Repéré par Solskjaer lorsqu’il entame sa carrière pro, Haland a planté 12 buts en 25 rencontres sous les couleurs de Molde. Une bonne collaboration qui pourrait peut-être permettre à Manchester United de récupérer le joyau norvégien l’été prochain si Ole Gunnar Solskjaer est encore en poste. Ce qui est loin d’être gagné au vu des résultats mancuniens actuellement.

Ole Gunnar Solskjaer (Photo by Andy Buchanan / AFP)
Ole Gunnar Solskjaer (Photo by Andy Buchanan / AFP)

⇒ Il n’est pas né en Norvège

S’il a fait toutes ses classes en Norvège et joué au pays - au Bryne FK et à Molde - avant de signer à Salzbourg, Erling Braut Haland n’a pas vu le jour en Norvège mais dans le Nord de l’Angleterre, à Leeds. Son père, ancien footballeur professionnel, évoluait avec les “Peacocks” à cette époque.

Lors d”un Leeds-Manchester United en 1997, Alf-Inge Haland croise la route d’un certain Roy Keane. L'Irlandais s'écroule dans la surface et le défenseur central norvégien l'accuse de simulation. Quatre ans plus tard, lorsque les deux hommes s’affrontent de nouveau, Keane fracasse la jambe et la carrière d’Haland.

"J'ai mis longtemps avant de me venger. Je voulais lui faire mal. Je pense que la balle était là mais je m'en foutais, je voulais me le faire", écrivait-il dans son livre The second-half, sorti en 2015. "Il y a des choses que je regrette dans ma vie. Ce tacle n’en est pas une. Même dans le vestiaire après la rencontre, je n’avais aucun remord. Je voulais qu’il aille se faire foutre."

À lire aussi