Ce qu'il faut retenir de la 23e journée de Top 14

·4 min de lecture

Deux succès à l'extérieur : Lyon à Brive (17-31) et Bordeaux-Bègles chez le leader Montpellier (22-23), en cloture de cette 23e journée de Championnat. Voici les principaux enseignements de ce week-end.

Le leader : Montpellier secoué par son dauphin

On avait enterré l'UBB un peu trop tôt. Après huit défaites lors de leurs dix derniers matches, les Girondins ont su trouver de ressources morales, physiques et techniques pour s'imposer sur la pelouse de Montpellier (22-23) en clôture de cette 23e journée. Grâce à une percée majuscule de son talonneur Maxime Lamothe et six buts de pénalité de son demi de mêlée Maxime Lucu, l'UBB talonne désormais son adversaire du soir, une équipe de Montpellier incapable de franchir la défense adverse avant la 75e minute et dont la première place ne tient plus désormais qu'à un fil.

lire aussi

Les résultats de la 23e journée

L'exploit : Lyon, impitoyable outsider

Septième et donc aujourd'hui écarté de la phase finale, le LOU s'est imposé à Brive (17-31), où il n'est jamais aisé de l'emporter. Cliniques, disciplinés, opportunistes et réalistes, s'en remettant principalement à leur pack pour les travaux de conquêtes et de récupération du ballon, les Lyonnais n'ont laissé aucune chance à leurs hôtes dans des conditions météorologiques guères favorables. Précis au pied - en témoignent les vingt-six points de leur ouvreur Léo Berdeu - les Rhodaniens restent en embuscade.

229

Le total des points de l'ouvreur palois Antoine Hastoy, leader du classement des réalisateurs. Devant le Lyonnais Leo Berdeu (224 points).

La déception : La Rochelle loupe le bonus offensif

Pour avoir trop fait tourner son effectif, le coach irlandais de La Rochelle, Ronan O'Gara, peut se mordre les doigts de n'avoir pas décroché de bonus offensif face à l'avant-dernier du Championnat. Cette rotation massive a donné lieu à de drôles de situations, le flanker Paul Boudehent évoluant numéro 8, l'arrière Dillyn Leyds se retrouvant ouvreur et l'ailier Jules Favre s'occupant de la transformation d'un essai. Pas très sérieux pour un prétendant au titre. Au bout du succès (32-16), manque surtout un bonus offensif si important au classement pour espérer monter à la deuxième place avant la phase finale.

lire aussi

Le classement du Top 14

L'interrogation : Toulouse va-t-il se qualifier ?

C'est le contrecoup malheureux des doublons pour le principal pourvoyeur du XV de France : des internationaux fatigués et sollicités sur le front du Tournoi qu'il a fallu mettre au repos, samedi dernier. Résultat, une défaite à Marseille devant Toulon (19-15) et une sixième place à égalité de points (58) avec Lyon, sans parler de la menace de Toulon à trois points. Restent trois journées. Lyon (26e j.) et Toulouse (23e j.) recevront tous deux La Rochelle, mais les Toulousains ont l'avantage de se déplacer ensuite à Brive (25e j.) avant de recevoir Biarritz lors de l'ultime journée, deux matches à leur portée. Court avantage aux champions sortants, donc.

La déclaration : « Le staff nous a remis les idées en place »

L'ailier international Teddy Thomas auteur d'un doublé lors de la victoire du Racing 92 sur Biarritz (40-7) : « On a fait une bonne seconde mi-temps, on a su bien réagir. En seconde période, on est reparti sur des choses assez simples. Pendant la mi-temps, le staff nous a remis les idées en place. On est énormément à quitter le Racing en juin (Baubigny, Machenaud, Colombe, Thomas, Beale, Tanga) C'est pour ça qu'on se donne tous à 200 % pour partir de la tête haute, pour rendre ce club fier. On veut gagner un truc, que ce soit le Top 14 ou la Coupe d'Europe. »

9

Le demi de mêlée international lyonnais Baptiste Couilloud est en tête du classement des meilleurs marqueurs avec neuf essais.

La prochaine journée : les outsiders à l'assaut

Placés hors du top 6 et donc en recherche d'un ticket pour la phase finale, Lyon reçoit le leader Montpellier (samedi 30 avril, 15 heures), tandis que Pau accueille le Racing 92 (samedi, 17 heures). Clermont recevra le Stade Français (samedi, 17 heures) : le perdant regardera s'éloigner le train de la phase finale. Toulon, pour sa part, se déplacera en Gironde pour affronter l'UBB (dimanche, 21h05), jour de la fête du travail. Effectivement, il y a du pain sur la planche pour les Varois. À noter l'alléchante affiche de haut de tableau entre Toulouse et La Rochelle (samedi, 21h05).

lire aussi

La 24e journée de Top 14

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles