" Ce qu'il s'est passé avec Eriksen, les Danois peuvent en faire une force "

·1 min de lecture

Pour les joueurs, comment se remet-on d'un choc psychologique comme celui-là ?
Déjà, il y a plusieurs phases après un choc psychologique. On a le choc, le déni, la colère, la négociation et enfin, l'acceptation. La difficulté des sports collectifs, c'est que tout le monde ne passe pas par ces cinq étapes. Mais tant qu'il n'y a pas d'acceptation, c'est difficile d'aller de l'avant.

Concernant la décision de reprendre le match, était-il plus facile au niveau émotionnel de jouer le jour même ou plutôt le lendemain ?
Psychologiquement, c'est très difficile de reprendre le match immédiatement. Ils étaient dans l'inconnu par rapport à son état, même s'ils ont vu qu'il était à peu près conscient à sa sortie du terrain. Il y a une totale perte de repères par rapport à ce qu'on appelle la cohésion opératoire, c'est-à-dire la cohésion tournée vers la performance. Ensuite, à titre…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles