Réforme des retraites : La majorité cherche encore le bon tempo

OPTIONS - Réformer les retraites via des amendements lors du débat sur le budget dès cet automne, ou bien lors d’une grande loi début 2023 ? Tout le monde n’est pas d’accord parmi les macronistes

C’est un peu l’histoire du macronisme, au moins depuis la crise des « gilets jaunes ». Faite d’aller/retours, entre excès de « jupitérisme », promesse d’une nouvelle méthode plus consensuelle, et, in fine, de nouvelles décisions verticales quand on y voit un intérêt politique. A ce titre, voici que l’hypothèse de la réforme des retraites ne passant pas par une loi, mais par de simples amendements pendant le débat sur le Projet de loi de finance de la Sécurité sociale 2023 (PLFSS), est sur la table. Et ce quelques jours seulement après qu’Emmanuel Macron a lancé son Conseil national de la refondation, censé être le véhicule de la transformation de Jupiter en Vulcain (celui qui « forge » des compromis).

Faire passer plus rapidement que prévu la réforme des retraites via un texte qui a toutes les chances de bénéficier de l’aide du 49.3 (l’adoption par vote bloqué), alors que les discussions avec les syndicats commencent à peine, ça ne fait pas très « nouvelle méthode ». Les promoteurs de la démarche ne cachent pas qu’il s’agit surtout là d’une botte tactique, dans une Assemblée où la majorité n’est, en plus, que relative. « On pense que c’est plus facile aujourd’hui que dans trois mois, affirme un dép(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Budget : Le spectre d’un 49.3 plane déjà sur la majorité présidentielle
Rentrée sociale : les syndicats préparent la bataille, avec des stratégies divergentes
Retraites : la CFDT s’opposera « par tous les moyens » à une réforme des retraites intégrée au budget de la Sécu