Réforme des retraites : Malgré la contestation, le texte au menu ce lundi du Conseil des ministres

PRESENTATION - L’exécutif veut envoyer le texte au plus vite devant le Parlement afin qu’il puisse entrer en vigueur avant l’été

Le bras de fer continue sur le dossier des retraites. Sans rien céder sur les principales revendications des syndicats, le gouvernement présente ce lundi en Conseil des ministres sa réforme. Le ministre du Travail Olivier Dussopt doit ensuite s’adresser à la presse avec le porte-parole du gouvernement Olivier Véran.

Après la première journée de grèves et manifestations, qui a réuni jeudi entre un et deux millions de personnes dans la rue, et avant la prochaine prévue le 31 janvier, Emmanuel Macron et son exécutif profitent de ce rendez-vous formel pour réaffirmer leur objectif : un débat parlementaire au pas de course pour une entrée en vigueur du projet à l’été.

Le report de 62 à 64 ans de l’âge légal de départ est rejeté par les syndicats unanimes, ainsi que par l’essentiel des oppositions et, selon les sondages, une grande majorité des Français. Le chef de l’Etat, qui a estimé dimanche avoir déjà fait preuve d' « ouverture » par rapport au programme pour son second quinquennat qui prévoyait initialement les 65 ans, a refusé de dire clairement qu’il maintiendrait les 64 ans jusqu’au bout, pour ne pas se « substituer » au débat parlementaire.

Des ajustements à la marge

Les ministres se relaient quant à eux pour assurer être prêts au « dialogue » afin d' « enrichir » le texte, ma(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Gouvernement : Chute de popularité pour Emmanuel Macron et Elisabeth Borne
Réforme des retraites : Jordan Bardella veut un « référendum » et promet « une contre-réforme »
Retraites : Olivier Dussopt défend une réforme « redistributive » qui va « rétablir un maximum d’égalité »