Réginald Becque : "Après la finale, on est allé au Lido"

SO FOOT
So Foot

Réginald, c'était comment le stade de France ?

Très particulier. On assiste d'abord au lever de rideau, la finale de la Gambardella avec Lille qui jouait, je crois, à l'époque (contre Auxerre (0-1) N.D.L.R.). On prend un peu l'ambiance du stade et on le voit se remplir progressivement. Puis on accède aux vestiaires, qui sont, comme ceux de l'équipe de France, énormes. On n'est pas tellement habitués à ce genre d'environnement. Ensuite, il y a la causerie du coach, et on s'aperçoit que le stade est quasiment plein avec beaucoup de Calaisiens. Puis enfin, l'entrée sur le terrain et la présentation des joueurs au président de la République, Jacques Chirac. C'est un moment très particulier pour un match de football. Puis M. Colombo donne le coup d'envoi du match... pour nous.


Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Justement, raconte-nous ce match face au FC Nantes ?

Ce match, on le démarre un peu…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi