Rémy Vita : "Ce qui me manque, c'est la sauce algérienne"

Tu n'as que 21 ans, tu en es à ton quatrième club chez les pros, t'es en excès de vitesse, non ?
Non, franchement, je ne suis pas allé trop vite, je trouve. Au Bayern, c'était une étape où j'ai beaucoup appris défensivement et offensivement. Désormais, je suis au Fortuna jusqu'en 2026 et je suis content. Plusieurs clubs, surtout en Championship, me voulaient l'été dernier, mais surtout en prêt. Et je voulais être stable. Au Bayern, je n'étais pas dans les plans du coach (Julian Nagelsmann, NDLR).

Comment tu te sens au Fortuna Sittard cette saison ?
Franchement, dès le début, on m'a mis grave à l'aise, même si ça ne s'est pas passé comme prévu avec l'ancien coach (Sjors Ultee), qui ne me faisait pas beaucoup jouer. Avec le nouveau (Julio Velazquez), j'ai plus de temps de jeu et j'ai mis deux buts. Le coach aime bien ma polyvalence, c'est…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com