La réponse du président colombien à Quintero sur la disparition de son père

Le président colombien Ivan Duque a promis mardi que son gouvernement apporterait "tout (son) soutien" au milieu offensif international Juan Fernando Quintero pour "éclaircir" les circonstances de la disparition de son père il y a 24 ans.

Le chef de l'Etat, qui a assuré qu'il n'était pas au courant du cas de Jaime Quintero, disparu en 1995, a appelé le joueur au lendemain de l'appel de ce dernier à l'ouverture d'un dialogue avec le général Enrique Zapateiro, le nouveau chef de l'armée de terre du pays, tenu responsable par sa famille de la disparition de son père. 

Une disparition étrange sous les ordres de Zapateiro

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Jaime Quintero avait disparu alors qu'il effectuait son service militaire dans une base de l'armée de terre à Carepa, dans le nord-est du pays, où Enrique Zapateiro était alors capitaine. L'officier a été blanchi par la justice en 2001, mais la famille Quintero continue à lui demander des explications, car Jaime Quintero a disparu, selon elle, après une altercation avec son supérieur.  

"Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour que cette famille, qui a connu cette douleur, puisse avoir des éclaircissements sur ce qui s'est passé, a assuré le chef de l'Etat à Blu Radio. Le général Zapateiro, l'armée de terre et le gouvernement vont aider en ce sens." Ivan Duque a notamment promis d'accéder à la demande de Juan Fernando Quintero d'organiser une réunion avec le général Zapateiro.

"J'ai souffert et j'ai vu ma...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi