La résolution de l'affaire Peng Shuai, clé d'un retour de la WTA en Chine

L'Équipe avait rencontré Peng Shuai lors des Jeux Olympiques de Pékin 2022. (B. Papon/L'Équipe)

Si la Chine veut espérer un retour des tournois WTA chez elle, il faudra que l'affaire Peng Shuai soit résolue, comme l'a annoncé l'association des joueuses de tennis.

Privée des tournois ATP en raison de l'épidémie de Covid-19, la Chine doit également composer avec l'absence de la WTA depuis le début de l'affaire Peng Shuai. L'association des joueuses l'assure dans un communiqué : « Il n'y a eu aucun changement dans la position de la WTA concernant un retour en Chine. »

La joueuse chinoise avait accusé d'agression sexuelle l'ancien vice-Premier ministre du pays, Zhang Gaoli, en 2021 dans un message posté sur les réseaux sociaux, effacé dans la foulée. Peng Shuai avait ensuite réfuté avoir porté une telle accusation.

La WTA demande une enquêteAlors que l'affaire avait mobilisé tout le monde du tennis, la WTA avait décidé de suspendre l'ensemble de ses tournois en Chine. Une décision qui engendre d'importantes pertes financières pour l'association.

« Un retour dans la région nécessitera une résolution de la situation de Peng », a annoncé la WTA dans un communiqué. Elle demande qu'une enquête soit menée et qu'une rencontre soit organisée avec la joueuse même si elle a reçu la confirmation que la joueuse de 36 était en sécurité.

lire aussi : Relisez notre entretien avec Peng Shuai (publié le 6 février 2022)