Le Racing 92, Bordeaux-Bègles et Lyon éliminés de la Coupe des champions

L'UBB ne verra pas les huitièmes de finale de la Coupe des champions. (N.Luttiau/L'Equipe)

Largement battu sur le terrain du Leinster après y avoir cru quelques instants (36-10), le Racing 92 ne se qualifiera pas pour la phase finale de la Coupe des champions, pour la première fois depuis six saisons. Éliminée avant son match face à Gloucester, l'UBB a également été dominée à Chaban-Delmas (17-26). La victoire des Anglais à Bordeaux élimine Lyon.

UBB-Gloucester : 17-26Après un début de match plutôt encourageant où l'Union Bordeaux-Bègles a pris le score sur un joli contre de Gimbert (10-0, 15e), la suite a été plus compliquée. Les Bordelais ont subi les nombreux assauts de Gloucester. Petit à petit, les Anglais, qui ont monopolisé le ballon, sont revenus dans la partie, bien aidés par l'indiscipline des locaux, qui se sont retrouvés à 13 juste avant la mi-temps à la suite de deux cartons jaunes, pour Diaby (34e) et Boniface (36e). Mais ils ont tenu bon et la victoire était encore à portée de main après l'essai d'Uberti (17-12, 49e).

lire aussi : Le film de Bordeaux-Bègles - Gloucester

C'est finalement le troisième carton jaune, infligé à Jalibert (54e), qui a été fatal. L'UBB a encaissé 14 points et laissé filer le match pour s'incliner 17-26. Cette défaite, la quatrième en quatre matches de Coupe des champions, est synonyme d'élimination. À l'inverse, Gloucester en profite pour se qualifier pour la phase finale. M. R., à Bordeaux

Leinster - Racing 92 : 36-10On leur annonçait l'enfer. Le Racing a fait jeu égal avec le Leinster durant plus d'une heure, mais a craqué en fin de match et est éliminé de la Coupe des champions (36-10). Comme prévu, les Irlandais se sont installés dans le camp du Racing en début de match mais les Franciliens, emmenés par un Fickou exemplaire en défense, n'ont rien lâché.

lire aussi : Le film de Leinster - Racing 92

Mieux, ils ont réussi à faire déjouer un Leinster moins inspiré et plus indiscipliné que d'habitude (10 pénalités en première période et un carton jaune à Larmour). O'Brien a fini par trouver la faille, mais le jeune talonneur Tarrit lui a répondu sur un ballon porté.

Mené 7-5 à la pause, le Racing pouvait y croire, d'autant plus qu'il a pris l'avantage après une superbe percée de Russell trouvant Wade pour l'essai. L'espoir n'a pas duré. Cinq minutes plus tard, Keane a redonné un court avantage (12-10, 53e). Puis le Racing a craqué dans le dernier quart d'heure, encaissant quatre essais par des Irlandais, qui auront fait carton plein avec 20 points pris. P. So.