Racing Point a élucidé la perte de rythme brutale de Stroll

Basile Davoine
·2 min de lecture

, et devant les deux Ferrari.

Lire aussi :

Leader solide puis en perdition, Stroll "ne comprend pas"

Dimanche soir à l'arrivée du Grand Prix, Stroll n'a pas caché son incompréhension devant cette baisse de performance. Celle-ci était clairement due à un graining très important sur ses pneus intermédiaires, mais sans qu'il puisse en expliquer la raison. L'écurie basée à Silverstone a finalement mis le doigt sur la cause en récupérant la monoplace de son pilote et en constatant qu'elle présentait des dégâts au niveau de son aileron avant.

"À partir du 17e tour, Lance s'est plaint de la mauvaise performance des pneus, d'un sous-virage significatif et de graining", explique l'écurie Racing Point dans un communiqué. "Le faire rentrer au stand pour chausser des pneus intermédiaires neufs au 36e tour n'a pas résolu le problème de graining, qui s'est même encore aggravé. L'une des barrettes situées sous l'aileron avant s'est détachée et s'est placée dans une certaine position qui a provoqué une perte significative de l'appui aérodynamique à l'avant. Cette perte d'appui a contribué à augmenter le niveau de graining."

"Pendant la course, les données confirmaient qu'il y avait une perte aérodynamique significative à l'avant. Mais sans dégât visible sur la partie supérieure de l'avant et compte tenu des conditions précaires sur le plan de l'adhérence, il était difficile de confirmer si les données étaient correctes. Ce n'est qu'après la course, lorsque la voiture est rentrée au garage, que les dégâts et le blocage sous l'aileron avant ont été découverts."

Racing Point a inscrit 20 points en Turquie grâce aux 18 unités rapportées par la deuxième place de Pérez, mais ce n'est finalement "que" cinq de plus que à 24.