Racing Point qualifie ses rivaux de "naïfs"

Benjamin Vinel
motorsport.com

La RP20 est la première monoplace de l'équipe à avoir pleinement bénéficié des nouvelles ressources disponibles depuis le rachat du team par un consortium mené par Lawrence Stroll à l'été 2018, avec un gain d'environ 25 millions d'euros de budget annuel et de 60 employés. en a profité pour s'inspirer de la Mercedes W10 qui a remporté les deux titres mondiaux 2019, une pratique parfaitement légale tant que la propriété intellectuelle n'est pas partagée – au grand dam des autres écuries de milieu de tableau.

Andrew Green, directeur technique Racing Point parle aux médias

Andrew Green, directeur technique Racing Point parle aux médias <span class="copyright">Glenn Dunbar / Motorsport Images</span>
Andrew Green, directeur technique Racing Point parle aux médias Glenn Dunbar / Motorsport Images
Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Glenn Dunbar / Motorsport Images

Ainsi Green estime-t-il que les autres teams – dont McLaren et Renault, dont le budget demeure supérieur – ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes : "Je pense que cela tient au fait que certaines écuries n'ont peut-être pas fait un aussi bon travail qu'elles auraient dû. Nous sommes une équipe qui a fini quatrième deux années d'affilée [en 2016 et en 2017], quasiment sans argent [avec le plus petit budget de la grille, d'une centaine de millions d'euros, ndlr]."

"Notre situation était très précaire, mais nous avons fini quatrièmes du championnat. Nous avons montré que nous en étions capables avec presque rien. Il était donc naïf de croire qu'une telle équipe, avec une injection d'argent et de ressources, n'allait pas progresser."

"Je pense qu'ils n'ont simplement pas pris leurs responsabilités. Je pense que leur frustration est probablement dirigée vers eux-mêmes, ils se disent 'mince, nous n'avons pas fait du bon travail'. C'est ce que je me dirais si j'étais à leur place. J'irais voir mon département aéro et je dirais : 'Enfin, les gars, mais qu'est-ce que vous avez fait ?'." Nul doute que la question pourrait se poser si Racing Point s'impose effectivement en tête du milieu de tableau, voire se mêle à la lutte avec Red Bull et Ferrari, scénario improbable mais qui ne peut être exclu à l'issue des essais hivernaux.

Propos recueillis par Jonathan Noble

À lire aussi