Racisme : Swansea, Birmingham et les Rangers boycottent les réseaux sociaux une semaine pour protester contre les abus en ligne

Louise Gerber
·1 min de lecture

Le mouvement pourrait prendre de l'ampleur. Face aux attaques, insultes et commentaires racistes qui s'étalent sur les réseaux sociaux, des voix s'élèvent. Le club de Swansea en fait partie, et il n'est pas la seul.

Aucun contenu ne sera publié par Swansea sur les réseaux sociaux pendant une semaine. Le club gallois, évoluant en Championship (la D2 anglaise), a annoncé jeudi 8 avril mener cette action symbolique pour protester contre les abus en ligne. Ces dernières semaines, trois de ses joueurs ont été la cible d'insultes racistes - le défenseur Ben Cabango, le milieu offensif Yan Dhanda et l'attaquant Jamal Lowe.

Le racisme, "un fléau" pour la société

Ce retrait des réseaux sociaux concerne les joueurs, le staff, l'équipe féminine, le centre de formation et le personnel administratif du club. Tous les comptes officiels de Swansea (Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn, Snapchat, YouTube et TikTok) sont inactifs sept jours à compter de 18h00 jeudi 8 avril. Les Gallois précisent que seul leur site internet poursuivra son activité pendant cette période.

"Nous pensons qu'il est juste de prendre position contre un comportement qui est un fléau pour notre sport et la société dans son ensemble", a...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi