Racisme: le gouvernement anglais agira "si nécessaire" après l'affaire Rüdiger

Le gouvernement est très attentif aux problèmes de racisme dans les stades de football. Dimanche, peu après l'heure de jeu, le défenseur de Chelsea, Antonio Rüdiger, avait signalé à l'arbitre qu'il était visé par des cris racistes venant des tribunes, quelques minutes après l'expulsion de l'attaquant de Tottenham Son Heung-min pour un mauvais geste sur le joueur allemand. Cela avait occasionné une brève interruption du jeu et à trois reprises le speaker du stade avait fait des annonces pour demander que les cris cessent. Antonio Rüdiger a demandé de lourdes sanctions.

Le ministre des Sports attentif

Tottenham avait promis après le match de mener "une enquête approfondie" et que d'éventuels coupables seraient sévèrement punis. Le ministre des Sports, Nigel Adams, avait tweeté dimanche soir pour saluer l'enquête ouverte par Tottenham et assuré qu'il allait parler à la direction du club (ci-dessous). Mais lundi matin, la PFA avait appelé "le gouvernement à mener une enquête sur le racisme et la hausse des crimes haineux dans le football et à prendre des mesures immédiates et urgentes".

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson a alors assuré que l'exécutif allait "continuer à travailler avec les autorités sur ce sujet, y compris avec l'Association des joueurs professionnels et nous n'excluons pas de prendre de nouvelles mesures si nécessaires", sans en préciser la nature. "La fédération anglaise, la Premier League et la...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi