Rafael Jimenez Jarque, dit Fali, le Titan de Cádiz

·1 min de lecture

Sans détour, Fali balance : "Être gitan est la meilleure chose qui ne me soit jamais arrivée". Pas question de dénigrer son ethnie et le milieu populaire dont il est originaire, qu'importe si ceux-ci lui ont mis de sacrés bâtons dans les roues. Toutefois, l'actuel milieu défensif de Cádiz - surnommé justement "le Titan" pour son mètre 86 et ses 72 kg - est toujours resté lucide sur cet univers particulier : sans le ballon rond, il aurait continué à vadrouiller avec son paternel dans les diverses brocantes de la région valencienne afin de refourguer les babioles trouvées sur le bord de la route. Heureusement pour lui, son géniteur voulait à tout prix que son rejeton devienne footballeur professionnel, quitte à user de méthodes dures. "Lors d'un match, j'ai marqué quatre ou cinq buts. Mais mon père m'a giflé en vociférant "Pourquoi tu n'en as pas marqué six !?", se remémore le solide gaillard dans les colonnes du Mundo…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles