Rafael Nadal après son revers à Rome : « Ce n'était pas jouable pour moi »

Rafael Nadal est dans le doute. (P. Lahalle/L'Équipe)

Rattrapé par ses douleurs récurrentes au pied gauche, Rafael Nadal n'a pas pu défendre totalement jeudi ses chances à partir du deuxième set face à Denis Shapovalov à Rome. L'Espagnol avait un visage abattu en conférence de presse alors que Roland-Garros, dont il rêve toujours, arrive dans dix jours.

« Ça avait l'air très difficile à la fin sur le court, avez-vous ressenti quelque chose ?
Non, c'était mon pied (gauche). C'est tout. J'avais de nouveau très mal au pied et c'est tout.

Vous êtes blessé ?
Non, je ne suis pas blessé. Je suis un joueur qui vit avec une blessure (il souffre du syndrome de Muller-Weiss au pied gauche). C'est tout. Ce n'est pas nouveau. C'est quelque chose qui est là. Mon quotidien est difficile, honnêtement. À la moitié du deuxième set, ça a commencé et puis ce n'était pas jouable pour moi. Bien joué pour Denis (Shapovalov). Je ne veux pas lui enlever quelque chose. Il mérite probablement après la façon dont il a perdu contre moi en Australie ou ici l'année dernière. Aujourd'hui (jeudi), c'est pour lui. Bien joué.

lire aussi

Diminué, Rafael Nadal s'incline contre Denis Shapovalov en huitièmes de finale à Rome

Cette douleur actuelle vous inquiète pour la suite ?
Aujourd'hui (jeudi), c'était fou. J'aimerais vous parler d'autre chose ou vous parler de tennis. Ce qui va se passer lors des prochains jours, je ne sais pas. Aujourd'hui, comme vous pouvez l'imaginer et même si j'ai beaucoup d'expérience, c'est vraiment dur. J'ai bien commencé la saison, ensuite je me suis blessé à une côte. Pour être honnête, depuis que je suis revenu, j'ai eu mal au pied. C'est difficile pour moi de m'entraîner correctement plusieurs jours de suite. Vous devez bien bouger pour être capable de jouer au plus haut niveau, ce que je ne suis pas en mesure de faire.

« J'ai un objectif dans une semaine et quelques jours (Roland-Garros). Je vais continuer à rêver de ça »

Pourtant au niveau du jeu, ce jeudi, vous sentiez que vous étiez sur la bonne voie au début du match ?
La chose la plus négative aujourd'hui (jeudi) et la plus difficile, c'est que je commençais à sentir que je jouais mieux. J'ai commencé le match en jouant beaucoup mieux. Je suis triste parce que je commençais à ressentir des choses positives. Mais quand ce genre de choses arrive... Le positif disparaît, non ? C'est le moment d'accepter la situation et de se battre. Je ne peux rien vous dire de plus maintenant. Je ne sais pas si je dois me reposer, je ne sais pas si je dois m'entraîner. Mais j'ai un objectif dans une semaine et quelques jours (Roland-Garros). Je vais continuer à rêver de ça.

lire aussi

Shapovalov après sa victoire contre Nadal à Rome : « C'était vraiment dur de le voir souffrir »

Comment vous allez vous y préparer ?
La première chose que je dois atteindre, c'est de ne pas avoir mal en m'entraînant. Aujourd'hui (jeudi), ce n'était pas possible de jouer pour moi. Mais peut-être que dans deux jours, les choses iront mieux. C'est vrai que pendant Roland-Garros, je vais avoir mes médecins avec moi. Cela peut aider. Mais je ne sais pas, je suis juste triste. C'est un tournoi que j'aime beaucoup alors être éliminé, je n'apprécie pas. Les jours comme ça, il faut juste accepter et continuer, même si parfois ce n'est pas facile. »

lire aussi

Le tableau du Masters 1000 de Rome

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles