Rafael Nadal avant l'US Open : « Je fais attention au niveau du service »

Rafael Nadal à Cincinnati (Susan Mullane/Usa today sports)

Même s'il manque de matches et qu'il ne s'engage pas totalement au service à l'entraînement, Rafael Nadal espère être compétitif dès son premier tour à l'US Open.

« Vous êtes de retour à New York pour la première fois depuis votre quatrième titre à l'US Open, en 2019. Comment vous sentez-vous depuis votre élimination dès votre entrée en lice à Cincinnati ?
Je suis heureux d'être de retour ici après plusieurs années sans avoir eu la possibilité de venir. Impatient de jouer. C'est l'un des endroits les plus importants de ma carrière, sans aucun doute. J'essaie de profiter de chaque entraînement pour m'améliorer et être compétitif dès le premier tour.

Ma déchirure abdominale (à Wimbledon), c'est une blessure dangereuse. Quand tu sers, tu appliques une grosse pression au niveau de la cicatrice. Il faut retrouver de la souplesse. Le risque que ça lâche est plus élevé quand cette zone est moins souple qu'avant. Je n'ai pas forcé à l'entraînement à Cincinnati. Pendant mon match (perdu contre Borna Coric), j'ai donné le maximum sans tout mettre au niveau du service. Ici, je fais du mieux possible. Avec mes outils du moment, j'espère être suffisamment compétitif pour me donner une chance.

Rafael Nadal à propos du forfait de Novak Djokovic

« C'est une très triste nouvelle. Novak est l'un des joueurs les plus importants des vingt dernières années et de l'histoire de ce sport. Je suis désolé pour lui »

Pouvez-vous vous entraîner comme vous le feriez normalement pour préparer un Grand Chelem ?
Je fais attention au niveau du service, pour être honnête. Mais sinon, je m'entraîne à haute intensité. Je suis assez satisfait de ma façon de jouer. On va voir quand la compétition va démarrer. Même si je n'ai disputé qu'un seul match, m'entraîner tous les jours avec les mecs, ça m'aide, sans aucun doute. J'ai joué des sets tous les jours ces cinq derniers jours. Ma préparation avait été très courte avant Cincinnati. Ça n'avait pas suffi là-bas. Je retente ici avec une meilleure préparation. Je m'entraîne assez bien. Je suis satisfait de mes séances.

lire aussi

Le tableau hommes de l'US Open

Votre grand rival, Novak Djokovic, est absent car, non-vacciné contre le Covid-19, il n'a pas pu entrer sur le territoire américain. Que pensez-vous de cette situation ?
D'une certaine manière, on sait que Novak ne va pas jouer pendant un moment si les règles ne changent pas. On sait ça depuis des mois. D'un point de vue personnel, c'est une très triste nouvelle. C'est toujours dommage quand les meilleurs joueurs du monde ne peuvent pas disputer un tournoi à cause d'une blessure ou d'autre chose. Un des meilleurs joueurs de l'histoire absent du tableau d'un Grand Chelem, c'est un gros manque. C'est dur pour les fans, pour le tournoi et, selon moi, pour les joueurs aussi car on veut que les meilleurs soient là.

À côté de ça, je le répète : le sport est plus grand que n'importe quel joueur. J'ai manqué beaucoup de tournois importants dans ma carrière à cause des blessures. Je n'étais pas là l'an passé ni l'année précédente. Mais le tournoi continue. Le monde du tennis continue d'avancer. Le tennis ne s'arrêtera pas avec Novak, Roger (Federer) et moi. Novak est l'un des joueurs les plus importants des 20 dernières années et de l'histoire de ce sport. Je suis désolé pour lui. »

lire aussi

Daniil Medvedev : « J'aurais aimé que Novak Djokovic soit là »