Rafael Nadal trop fort pour Corentin Moutet au deuxième tour de Roland-Garros

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Rafael Nadal s'est rassuré. (SEBASTIEN BOUE/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Même s'il n'a jamais baissé les bras, Corentin Moutet n'a pas pu franchir l'obstacle Rafael Nadal (6-3, 6-1, 6-4) au deuxième tour de Roland-Garros. L'Espagnol rassure à chaque sortie.

Corentin Moutet a eu beau tout tenter, la marche était trop haute pour franchir ce deuxième tour de Roland-Garros. Il faut dire que ce n'était rien de moins que Rafael Nadal de l'autre côté du filet. L'homme qui a remporté 13 fois le tournoi et à qui on laisse les clefs du court Philippe-Chatrier à la fin de chaque édition.

lire aussi

Le film du match

Alors oui, Nadal est un peu dans l'inconnu à cause de ce fichu pied gauche qui a recommencé à le torturer et l'a encore privé de compétition, avant de se réveiller de nouveau à Rome et de semer le trouble sur sa venue Porte d'Auteuil. Mais l'Espagnol est bien là et quand il s'aligne dans un Grand Chelem c'est qu'il estime qu'il peut aller au bout. Et dans ce cas, il faut se lever tôt pour le bousculer. On ne sait pas à quelle heure a sonné le réveil de Corentin Moutet, mais il n'est pas arrivé à faire dérailler le train Nadal.

Un Nadal rassurant

Il a pourtant beaucoup tenté, notamment au début du match quand Nadal n'était pas encore parfaitement réglé, et à la fin, quand il s'agissait de jouer le tout pour le tout. À coup d'amorties, de montées ou de coups lâchés plein pot, Moutet a parfois bousculé le géant. Mais jamais il n'a été en mesure de le faire tomber. Il y a bien eu ce break en début de troisième set pour se détacher 2-0, mais Nadal l'a effacé dans la foulée. Et ce débreak alors que l'Espagnol servait pour le match, mais ce n'étaient que des feux de paille que Nadal a rapidement éteint.

En tout cas, l'Espagnol a rassuré sur son état physique. Oui, il peut courir sur chaque balle et, oui, il peut toujours envoyer des souches en coup droit. Ce soir, en tout cas, c'était suffisant.

lire aussi

Toute l'actualité de Roland-Garros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles