Rafael Nadal s'incline contre Taylor Fritz pour son entrée en lice au Masters

Absent en 2021, Rafael Nadal a manqué son retour au Masters. (Guglielmo Mangiapane/Reuters)

Rafael Nadal a été dominé par Taylor Fritz (7-6, 6-1), dimanche, lors de son premier match au Masters de Turin. L'Espagnol de 36 ans n'a jamais trouvé de solution en retour de service et ne s'est procuré aucune balle de break.

Déjà vainqueur de Rafael Nadal en finale du Masters 1000 d'Indian Wells, en mars, Taylor Fritz a récidivé au Masters de Turin, dimanche. Pour son entrée en lice dans le Groupe vert, le 9e joueur mondial a dominé l'Espagnol (7-6 [3], 6-1), en 1h37. Pour son deuxième match seulement depuis son échec en huitièmes de finale de l'US Open face à Frances Tiafoe, début septembre, Nadal (2e) a montré un manque de rythme et de repères rédhibitoire.

Sa défaite d'entrée contre Tommy Paul au Rolex Paris Masters n'était pas un accident de parcours. Il n'a jamais trouvé la solution sur ses jeux de retour et ne s'est procuré aucune balle de break. Une impression d'impuissance qui tranchait avec l'assurance et la confiance affichées par l'Américain.

Fritz domina l'ensemble du premier set grâce à l'acuité de son service (seulement six points perdus) et la virulence de son coup droit. Mis sous pression, Nadal dut y écarter trois balles de break (une à 1 partout, deux à 3 partout). L'Espagnol peinait clairement à trouver une solution sur ses jeux de retour. Au courage, il rallia pourtant le tie-break mais le lança de la pire manière en commettant une double faute (sa première du match). Fritz fit fructifier cet avantage (3-0, puis 5-2), avant de conclure la manche sur une magnifique accélération de coup droit.

lire aussi : Le film de Nadal - Fritz

Nadal face à Auger-Aliassime mardiDeux fautes directes en coup droit de Nadal lui offrirent son premier break à 2-1 dans la deuxième manche. Face à un rival de plus en plus irrégulier, il le doubla à 4-1, dans un jeu long de douze minutes, en profitant de trois doubles fautes de l'Espagnol. Fritz conclut dans la foulée sans trembler.

Intraitable au service (80 % de points gagnés sur sa première balle et surtout 78 % sur sa seconde !), Fritz a claqué 23 coups gagnants (dont 8 aces), contre seulement deux fautes directes. La marque d'une supériorité incontestable.

Rafael Nadal doit désormais remporter le Masters s'il veut redevenir numéro 1 mondial, à la place de Carlos Alcaraz. Cela passe par une victoire mardi contre Félix Auger-Aliassime, battu plus tôt dans la journée par Casper Ruud. Le Norvégien sera le prochain adversaire de Fritz.

lire aussi : Calendrier et résultats du Masters