Rafael Nadal, vainqueur de Fabio Fognini au 2e tour de l'US Open : « Je suis resté positif »

Rafael Nadal, vainqueur de Fabio Fognini au 2e tour de l'US Open : « Je suis resté positif »

Rafael Nadal s'est dit satisfait d'avoir su garder la bonne attitude malgré un début de match laborieux face à Fabio Fognini au deuxième tour de l'US Open.

« Comment vous sentez-vous ?
J'éprouve un peu de douleur, honnêtement, mais bon. Je suis heureux de m'en être sorti après un mauvais départ. Je ne comprends pas encore comment j'ai commencé si mal parce que je me sentais bien avant le match. Ce genre de choses arrive parfois, alors il faut accepter et continuer. C'est ce que j'ai fait. Heureusement que Fabio a fait quelques erreurs et j'ai pu terminer le match en jouant évidemment mieux, beaucoup mieux.

lire aussi

Rafael Nadal domine Fabio Fognini et file sur Richard Gasquet

Cela semblait un peu effrayant ce qu'il s'est passé avec votre raquette (le Majorquin s'est ouvert le nez). Impossible de dire si vous vous sentiez bien. Était-ce autant un choc pour vous ?
Nous n'avons pas besoin d'en faire une histoire. C'était juste un coup dur. Au début, j'ai cru m'être cassé le nez car c'était très douloureux. J'ai un peu perdu le "feeling" de ma tête. D'une certaine manière, je le méritais peut-être après avoir aussi mal joué pendant un moment (rires).

« Je pense qu'à la fin de la rencontre d'aujourd'hui, j'ai sans aucun doute mieux joué qu'au premier tour »

Avec cette victoire, vous êtes qualifié pour le Masters pour la 17e fois.
Je savais que j'y serais depuis un moment parce qu'en gagnant deux tournois du Grand Chelem, c'est difficile de ne pas y être. Mais oui, c'est une bonne nouvelle bien sûr. C'est mieux que ce à quoi on s'attendait quand on a commencé l'année car on ne savait pas trop comment les choses allaient se passer. Alors oui, heureux. Mais les choses continuent ici. Heureux de rester en vie après ce (jeudi) soir. C'est le moment de mieux jouer. J'espère être prêt à y arriver. Je m'entraîne beaucoup mieux que ce que je joue. C'est une chose positive. Je dois faire en sorte que cela se reproduise en matches. Je pense qu'à la fin de la rencontre d'aujourd'hui, j'ai sans aucun doute mieux joué qu'au premier tour. C'est une amélioration.

Il n'y a personne de meilleur que vous pour jouer malgré la douleur. Vous concentrez-vous sur vos douleurs, essayez-vous de les comprendre ou d'en faire abstraction ?
Je ne sais pas. Cela dépend de la blessure que vous avez. Je savais que lorsque je reviendrais sur le court, j'aurais des ennuis pendant un certain temps. La chose la plus importante dans ce sport, lorsque vous jouez mal ou que l'adversaire joue trop bien, est de pouvoir rester au contact. Ce soir, je suis resté positif. Il faut simplement accepter la situation, rester humble. »

lire aussi

Le tableau messieurs de l'US Open

lire aussi

Toute l'actualité de l'US Open