Raheem Désir

SO FOOT

Il faut s'arrêter sur ce corps désarticulé pour prendre conscience de la puissance du coup de reins. Cet enchaînement, Raheem Sterling le connaît comme un numéro de cirque parfaitement rodé. Bien souvent, tout commence ainsi : deux regards qui se croisent, un pied droit qui déclenche la course et un pied gauche qui poursuit. L'exécution n'est majoritairement pas son rôle. Ce qu'aime Raheem, c'est tout ce qu'il se passe avant. Soit être libre, prendre le contrôle du temps, sentir que la balle lui appartient et voir l'adversaire tomber, si possible. Faire chuter son cavalier sur la piste est sans aucun doute le plus grand plaisir d'un ailier. Dimanche dernier, alors que l'Angleterre recevait la Lituanie à Wembley (2-0) pour sa cinquième sortie des éliminatoires à la Coupe du monde 2018, Sterling a repris les projecteurs sur son pas favori. Sa victime : Egidijus Vaitkūnas, un homme qui ne verra probablement pas le cours de sa carrière être bousculé par cette prise…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages