En raison du Covid, la Chine renonce à organiser la Coupe d'Asie 2023

La Chine affronte sa pire flambée épidémique depuis le printemps 2020. (C. G. Rawlins/Reuters)

La Chine a renoncé à l'organisation de la Coupe d'Asie 2023 de football en raison des « circonstances exceptionnelles provoquées par la pandémie de Covid-19 », a annoncé samedi la Confédération asiatique (AFC) dans un communiqué.

Après avoir déjà annulé ou reporté récemment l'organisation de multiples compétitions sur son sol, en particulier les Jeux asiatiques prévus en septembre à Hangzhou, la Chine a renoncé à organiser la Coupe d'Asie 2023 de football en raison des « circonstances exceptionnelles provoquées par la pandémie de Covid-19 ». C'est ce qu'a annoncé la Confédération asiatique (AFC) ce samedi dans un communiqué, sans préciser quel serait le nouveau pays organisateur. La Coupe d'Asie, qui réunit 24 équipes, devait avoir lieu dans dix villes chinoises en juin et juillet 2023.

Shanghai confiné depuis début avril

Largement épargnée depuis deux ans selon les chiffres officiels, la Chine affronte sa pire flambée épidémique depuis le printemps 2020. Pour y faire face, elle poursuit sa stratégie « zéro Covid », qui se traduit par des confinements et quarantaines dès l'apparition de quelques cas. Les 25 millions d'habitants de Shanghai sont ainsi confinés depuis début avril.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles