Rallye - CdF (finale) - Stéphane Lefebvre gagne la finale de la Coupe de France des rallyes par K.-O.

·2 min de lecture

Après une bagarre intense à la seconde, voire au dixième, avec Denis Millet, Stéphane Lefebvre a remporté ce samedi la finale de la Coupe de France à Châteauroux. Son principal rival est sorti de route dans l'ultime chrono. Au départ de la huitième et dernière spéciale de cette finale 2021 autour de Châteauroux, 1''7 seulement séparaient Stéphane Lefebvre (Citroën C3 Rally2) et Denis Millet (Volkswagen Polo GTi R5). Ce dernier, chaussé de pneus durs lors de la dernière boucle, venait de reprendre 4''6 en deux spéciales. Mais est-ce une attaque trop maximale ou le long arrêt avant l'ultime chrono suite à une sortie dans l'avant-dernier qui a provoqué sa perte ? Peut-être les deux. Millet a été victime d'une sortie de route à quelques kilomètres de l'arrivée. Lefebvre, lui, en pneus médiums, avait tout donné, améliorant de 3''4 son temps sur les 11,65 km du tracé. Stéphane Lefebvre, au sujet de Denis Millet « C'est dommage que cela se termine comme ça. Nous, on n'avait rien à perdre, on a roulé à bloc. La bagarre a été superbe tout au long du rallye » « On est contents mais ça fait vraiment ch... pour Denis, avouait l'ex-pilote Citroën Racing en WRC après coup au dernier point stop. C'est dommage que cela se termine comme ça. Nous, on n'avait rien à perdre, on a roulé à bloc. La bagarre a été superbe tout au long du rallye. C'est un rêve de gosse de gagner la finale. Je me rappelle de l'époque où mon père, lorsqu'il courait, luttait pour se qualifier. » Millet éliminé, c'est finalement Kévin Bochatay (Skoda Fabia R5) qui prend la deuxième place, à bonne distance, 58''3, de Lefebvre. Le surprenant Maxime Dupuy (C3 Rally2) se hisse sur la dernière marche du podium à l'issue d'une course magnifique. Il profite de la sortie de Millet mais aussi des gros problèmes de freins de Jordan Berfa (Hyundai i20 R5), passé de la 4e à la 10e place lors des deux derniers chronos. Jean-Matthieu Léandri (Polo), déçu de sa finale, et Nicolas Hernandez (Fabia), auteur d'une belle remontée, complètent le top 5, devant Marc Amourette (C3) et Anthony Cosson (Fabia). On note enfin la magnifique victoire en deux-roues motrices de Ludovic Jeudy, seizième au volant de sa vénérable Peugeot 205 GTi 1.9 F2000, qui devance quelques voitures de la classe R5 et la récente Renault Clio Rally4 pilotée par Jean-Sébastien Vigion. lire aussi Toute l'actu auto-moto

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles