Rallye - CF (finale) - Stéphane Lefebvre grand favori de la finale de la Coupe de France des rallyes à Châteauroux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La traditionnelle finale de la Coupe de France des rallyes se dispute vendredi et samedi à Châteauroux. Avec un grand favori au départ : l'ancien pilote officiel Citroën Racing Stéphane Lefebvre.

Annulée en 2020 à cause de la pandémie de Covid-19, la finale de la Coupe de France des rallyes se déroule vendredi et samedi autour de Châteauroux. Cette grande fête du sport automobile hexagonal rassemble près de 200 équipages qualifiés parmi les 10 000 à avoir disputé les quelque 250 épreuves régionales et nationales ces deux dernières années.

Parmi les favoris à la succession de Jean-Michel Da Cunha, vainqueur à Albi en 2019 et forfait ici suite à une blessure lors d'une sortie de route, on retient surtout un nom, celui de Stéphane Lefebvre. Champion d'Europe et du monde junior en 2014, l'ex-pilote officiel Citroën Racing en WRC et WRC2 jusqu'en 2018 n'est désormais plus qu'un simple amateur.

« Peut-être ma seule chance de rouler sur une finale »
Sa présence fait quelque peu jaser mais lui s'en défend : « Je suis un vrai passionné de course et je ne vois pas pourquoi mon passé devrait m'interdire de rouler sur cette finale. Le règlement m'autorise à rouler. Je suis redevenu privé, mon statut d'officiel remonte à plus de trois ans et je galère comme beaucoup à monter des programmes depuis ! Comme tout le monde, je bosse comme un dingue toute la semaine entre les rallyes et c'est peut-être ma seule chance de rouler sur une finale. »

Au volant d'une Citroën C3 Rally2, il partira donc grand favori, même si d'autres pilotes peuvent aussi prétendre à la victoire. À commencer par Denis Millet (Volkswagen Polo GTi R5), vainqueur de six de ses dix derniers rallyes et 5e au Vosges-Grand-Est en Championnat de France.

Salanon et Habouzit forfaits
Kévin Bochatay (Skoda Fabia R5), Jordan Berfa (Hyundai i20 R5), Marc Amourette (C3), Jean-Mathieu Léandri (Polo), Bruno Longépé (Polo), vainqueur en 2014, ou les locaux Anthony Cosson (Skoda) et Michel Morin (Polo) auront également leur mot à dire. En revanche, outre celui de Da Cunha, on annonce aussi les forfaits de deux autres favoris : David Salanon (C3), double vainqueur de la finale en 2010 et 2011 et récent 2e en 2019, suite à des soucis mécaniques sur sa C3, et Thibault Habouzit (Polo), positif au Covid-19.

Après un prologue de 8,6 km hors classement (afin de remettre les engagés dans un ordre de départ plus cohérent), vendredi matin, les concurrents disputeront 17,78 km en trois chronos en début de soirée. Samedi, deux boucles de trois spéciales (pour un total de 102,3 km) seront au programme.

lire aussi
Toute l'actu de la rubrique auto-moto

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles