Rallye - ChF - Antibes - Nicolas Ciamin, show devant au Championnat de France

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La première étape du rallye d'Antibes - Côte d'Azur a souri aux Alpine A110 Rally RGT, avec quatre représentantes de la firme de Dieppe dans les sept premiers. Nicolas Ciamin, au volant de la propulsion, a survolé les débats devant Eric Camilli, Yoann Bonato et Quentin Giordano. Nicolas Ciamin s'est rappelé au bon souvenir des participants au Championnat de France. Le jeune Niçois de 21 ans, déjà victorieux en 2019 au Touquet sur une Volkswagen Polo GTi R5, puis souvent brillant sur les routes de l'Hexagone avec l'Abarth 124 Rally GT, a dominé ce vendredi la première étape du rallye d'Antibes au volant d'une Alpine A110 Rally RGT. Vainqueur de six des huit spéciales du jour, celui qui évolue depuis deux ans en Mondial WRC3, malheureusement à temps partiel ces derniers temps, a prouvé qu'il était bel et bien l'un des tous meilleurs pilotes français. D'autant qu'il n'a trouvé son copilote, Maxime Martini, que cette semaine, quelques jours avant l'Antibes. L'Alpine A110 en vedette Il devance, au terme de 117 km de chronos, de 28''6 un autre Niçois, Eric Camilli (Citroën C3 Rally2), de 36''2 le triple champion de France Yoann Bonato (Citroën C3 Rally2) et de 39''7 Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTi R5). Si les trois protagonistes pour le titre se suivent encore en une poignée de secondes (11''1 exactement), Ciamin, devant, a déjà fait un bel écart. lire aussi Toute l'actualité de l'auto-moto Les Alpine A110 ont d'ailleurs été les reines de l'asphalte de l'arrière-pays de Cannes et Antibes, avec quatre représentantes dans le top 7. Cédric Robert pointe en cinquième position, à 1'07''6 de Ciamin, suivi par Julien Saunier et Raphaël Astier, devant les autres Rally 2/R5 de Patrick Rouillard (Skoda Fabia), Pierre Roché (Citroën C3) et Michel Boetti (Skoda Fabia). Ciamin a souhaité rester prudent en fin d'étape, en annonçant : « pour la gagne, ça s'annonce difficile demain, le parcours est différent. » Il a néanmoins dominé vendredi les Rally2/R5 dans les juges de paix que sont le Col de Bleine-Le Mas-Aiglun ou Roquestéron-Bouyon. Nul doute que ce ne sera pas si différent du côté du Col de la Couillole ou d'Ascros-Toudon... tout au long des 100 derniers kilomètres de chronos au programme de samedi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles