Rallye - ChF - Charbonnières - Salanon sans trembler devant les R5

L'Equipe.fr
David Salanon remporte pour la quatrième fois le rallye Lyon-Charbonnières. Auteur d'une belle matinée, il a également bénéficié de la crevaison de Yoann Bonato qui échoue finalement en troisième position, à un souffle de Yohan Rossel.

David Salanon remporte pour la quatrième fois le rallye Lyon-Charbonnières. Auteur d'une belle matinée, il a également bénéficié de la crevaison de Yoann Bonato qui échoue finalement en troisième position, à un souffle de Yohan Rossel.« On avait mal débuté notre saison, par deux rallyes catastrophiques, alors cette victoire fait plaisir. Il fallait remettre les choses en ordre... J'ai une pensée pour Anthony Perrin forcément, je lui dédie ma victoire et j'adresse toutes mes condoléances à ses proches. » David Salanon, très digne au dernier point stop, a tenu à rendre hommage au pilote amateur décédé vendredi soir. L'homme de la Loire, vainqueur seulement sur le fil d'un rallye Baldomérien qu'il survole habituellement puis décevant quatrième au Touquet, a sû réagir en s'imposant pour la quatrième fois au Lyon-Charbonnières.Mais cette victoire ne s'est réellement dessinée que dans la matinée de samedi. La faute à un volant baladeur dans sa Ford Fiesta WRC vendredi soir, qui ne lui laissait qu'une faible marge de 2''9 au départ de la seconde étape. D'entrée de jeu, il reléguait son principal rival Yoann Bonato (DS3 R5) à 3''5 dans l'ES6, avant que ce dernier ne soit victime d'une crevaison et ne perde un peu plus d'une minute. Salanon continuait cependant à rouler sur un bon rythme lors des chronos suivants (six victoires de spéciales d'affilée, dix sur treize au total), avant de lever le pied en fin d'après-midi.Rossel s'offre son premier scratchBonato, lui, était redesendu en quatrième position après sa crevaison, dépassé par Yohan Rossel (DS3 R5) et Franck Lions (DS3 WRC). Utilisant ensuite ses pneumatiques au maximum, jusqu'à la limite de l'usure, il cravachait fort jusqu'au bout, revenait sur le podium mais échouait finalement à 2''7 d'un Rossel lumineux. « Je suis très content pour l'équipe et tout le monde, se réjouissait le Gardois de 21 ans à l'arrivée d'un ultime chrono qu'il remportait. J'ai encore beaucoup à apprendre et affronter un gars comme Yoann Bonato, c'est vraiment super. A chaque fois que je monte dans l'auto je progresse... J'espère vous retrouver rapidement en Championnat de France. »Vainqueur du rallye national du Pays Ajaccien, puis dixième du Tour de Corse (3e en WRC-2), Rossel s'offre ici son premier podium et son premier temps scratch en Championnat de France pour sa troisième course au volant d'une R5, le tout avec une auto qui ne dispose pas, comme celle de Bonato, des dernières évolutions. On aimerait en effet le revoir d'ici la fin de saison, lui qui termine finalement à 1'10''3 du vainqueur. Quant à Bonato, à 1'13''0 de Salanon au final, il fait la bonne opération au Championnat puisqu'avec 71 points il compte désormais dix-neuf longueurs d'avance sur Salanon et trente sur Rossel, nouveaux deuxième et troisième.Autre vainqueurs : Llarena en 208, Franceschi en juniorDerrière ces trois hommes, après les abandons de Fabiano Lo Fiego (Fiesta R5), 4e vendredi soir, Quentin Giordano (Skoda Fabia R5), 5e après six spéciales, et Pierre Roché (Skoda Fabia R5), 5e après l'ES10, tous trois victimes de touchettes, on retrouve Franck Lions (4e à 2'16''8 du vainqueur), suivi par les R5 de Jérémi Ancian (Ford Fiesta) et Charles Martin (Peugeot 208 T16). Patrick Rouillard (Porsche 997 GT+), lui, a profité des routes larges et rapides dans certains secteurs pour prendre la septième place finale. Vincent Dubert (Skoda Fabia R5), malade tout le week-end, Bruno Riberi (Ford Fiesta R5) et Ludovic Gal (Skoda Fabia R5) complétent le Top 10.En Peugeot 208 Rally Cup, l'Espagnol Efren Llarena a réussi à contenir la belle remontée de Laurent Pellier, revenu à 8''2. Enfin, Jean-Baptiste Franceschi remporte la première manche du Championnat junior, 16''5 devant Anthony Fotia et 21''5 devant Romain Di Fante. Une 69e édition du rallye Lyon-Charbonnières sportivement exceptionnelle dont on retiendra malheureusement aussi le décès accidentel d'Anthony Perrin, 31 ans, originaire de Mâcon, dans cette funeste soirée de vendredi.Classement final1. Salanon-Magat (Ford Fiesta WRC), 2h01'26''22. Rossel-Fulcrand (DS3 R5), à 1'10''33. Bonato-Boulloud (DS3 R5), à 1'13''04. Lions-Pallone (DS3 WRC), à 2'16''85. Ancian-Vitrani (Ford Fiesta R5), à 3'07''46. Martin-Salva (Peugeot 208T16 R5), à 3'38''67. Rouillard-Zazurca (Porsche 997 GT3 Cup), à 4'34''88. Dubert-Coria (Skoda Fabia R5), à 4'40''09. Riberi-Haut-Labourdette (Ford Fiesta R5), à 5'24''210. Gal-Belot (Skoda Fabia R5), à 5'36''0Championnat de France1. Bonato, 71 pts2. Salanon, 523. Rossel, 414. Dubert, 375. Brunson, 34

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages