Rallye - ChF - Mont-Blanc - Championnat de France : Bonato reste le patron au Mont-Blanc

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Vainqueur pour la cinquième fois du rallye du Mont-Blanc - Morzine, Yoann Bonato s'est imposé de justesse face à Quentin Giordano. Les deux hommes sont en tête au classement du Championnat, deux points devant Eric Camilli, quatrième. Sébastien Loeb rate le podium dans les derniers kilomètres. Avec désormais cinq succès au rallye du Mont-Blanc - Morzine, Yoann Bonato (Citroën C3 Rally2) rejoint en tête du palmarès de l'épreuve haut-savoyarde le regretté Philippe Bugalski. Mais, pour y parvenir, le triple champion de France a souffert durant ces deux jours de la concurrence avec un formidable Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTi R5), finalement deuxième à 5''3. « C'est clairement une victoire que Quentin (Giordano) aurait autant méritée que nous, peut-être même plus je dirai, rendait hommage le vainqueur à son dauphin au dernier point stop. Cela a été vraiment dur et il n'a pas démérité. C'est pour ça qu'on aime le sport. » « Je pense qu'on peut être fiers de notre course en rivalisant avec Bonat'ici », avouait de son côté Giordano. Camilli rate le podium pour 2''6 Les deux hommes ont livré une bataille de très haut niveau durant deux jours, Bonato s'imposant entre autres grâce à un gros chrono sous la pluie dans l'ES14 (+9''6 sur Giordano), et n'ont laissé que des miettes à leurs adversaires, puisque le troisième, Quentin Gilbert (Skoda Fabia R5), termine à 1'23''1 du vainqueur. lire aussi Toute l'actu rallye Ce samedi, seul Eric Camilli (Citroën C3 Rally2), avec deux meilleurs chronos, a fait quasiment jeu égal avec les deux premiers (à 2''5 de Bonato et 3''8 devant Giordano), mais le leader du Championnat en arrivant a tout perdu lors d'une crevaison vendredi. Il rate d'ailleurs le podium pour seulement 2''6 et perd la tête au Championnat, mais reste dans le coup pour le titre à deux points du duo Bonato-Giordano. Loeb en galère avec sa 306 Un podium qui semblait promis à Sébastien Loeb (Peugeot 306 Maxi), auteur d'un meilleur temps ce samedi, mais la vénérable lionne a décidé de lâcher prise à mi-parcours dans la dernière épreuve spéciale : « Il n'y a plus rien qui marche, plus d'amortisseurs, plus de freins, les changements de vitesse une fois sur deux, avoua le nonuple champion du monde. On perd peut-être une minute ! » En fait, 37''7 sur Camilli, auteur du meilleur temps, ce qui a fait rétrograder Loeb et Elena à la sixième place finale, derrière Gilbert, Camilli mais aussi William Wagner (Citroën C3 Rally2). Juste derrière Loeb, Cédric Robert (Alpine A110 Rally RGT) se classe septième et premier du Championnat deux roues motrices, devant Kévin Bochatay (Skoda Fabia R5), auteur d'un meilleur temps, Patrick Rouillard (Skoda Fabia R5) et Thibault Habouzit (VW Polo GTi R5) qui complètent le Top10. On note également les victoires en RC4 de Stéphane Lefebvre (Opel Corsa), en Trophée Alpine de Julien Saunier, en Peugeot 208 Rally Cup de Hugo Margaillan et en Renault Clio Trophy France de Romain Di Fante. Prochain rendez-vous du Championnat de France dans trois semaines au Coeur de France autour de Vendôme.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles