Rallye - ChF - Rouergue - Qui peut battre Yoann Bonato lors du Championnat de France ?

·2 min de lecture

La troisième manche du Championnat de France, vendredi et samedi autour de Rodez, verra une nouvelle fois le triple champion de France Yoann Bonato s'élancer en favori.

La question que tout le monde se pose en arrivant à Rodez, où se déroule vendredi et samedi le rallye Aveyron - Rouergue - Occitanie, troisième manche du Championnat de France des rallyes, est : qui sera le premier à battre Yoann Bonato ? Le triple champion de France en est désormais à huit victoires d'affilée dans le cadre du Championnat de France asphalte, juste devancé par Sébastien Loeb et Nikolay Gryazin - tous deux hors Championnat - au rallye du Var 2019.

Au Rouergue, en revanche, le pilote des Deux Alpes n'a triomphé qu'une seule fois, en 2017, et il reste sur deux contre-performances à Rodez en 2018 et 2019. Tout juste rentré de Lettonie, où il a de nouveau connu une épreuve ERC délicate sur terre (15e), Bonato (Citroën C3 Rally2) va retrouver sa surface de prédilection, sans doute moins spécifique qu'à l'habitude car les températures devraient être moins extrêmes cette année.

Camilli meilleur performeur
Face à lui, en l'absence de Quentin Gilbert, faute de budget, il aura principalement deux rivaux : Quentin Giordano (Volkswagen Polo GTi R5) et Eric Camilli (Citroën C3 Rally2). Le premier, qui pointe en deuxième position au classement, à treize points de Bonato, réalise jusque-là son meilleur début de saison. Très régulier, son credo est de minimiser au maximum les erreurs tout en gardant un rythme suffisant. Et jusque-là ça marche, même s'il reste encore à distance du leader du Championnat.

Camilli, lui, passe son temps à redécouvrir des routes sur lesquelles il n'a pas roulé depuis longtemps, ni même souvent. Au Rouergue, sa seule participation remonte à 2013, au volant d'une DS3 R1 bien éloignée de son auto actuelle ! De plus, il aura sur ce troisième rallye un... troisième copilote différent. Après François-Xavier Buresi puis Romain Roche, c'est Christopher Guieu qui montera à sa droite dans la C3 de PH Sport.

Malgré toutes ces difficultés, le Niçois a montré sa pointe de vitesse. Il est d'ailleurs le meilleur performeur de tous avec dix meilleurs temps en spéciale, contre neuf pour Bonato et six pour Giordano. Derrière ces trois hommes, on retrouvera deux anciens vainqueurs, le local Jean-Michel Da Cunha et Pierre Roché, tous deux au volant de C3 Rally2, sans oublier William Wagner (C3), quatrième au Championnat. Le Renault Clio Trophy France et le Championnat junior sont également au programme des 212 km de chronos, vendredi et samedi.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles