Rallye - ChF (terre) - Causses - Cuoq a été intraitable tout le week-end

L'Equipe.fr
Jean-Marie Cuoq n'a rien lâché face à Julien Maurin dimanche, ne lui laissant qu'une seule des quatre spéciales au menu. Il remporte pour la sixième fois l'épreuve aveyronnaise.

Jean-Marie Cuoq n'a rien lâché face à Julien Maurin dimanche, ne lui laissant qu'une seule des quatre spéciales au menu. Il remporte pour la sixième fois l'épreuve aveyronnaise.Julien Maurin avait pourtant prévenu samedi : « pour demain, on va attaquer et on verra bien, le rallye n'est pas terminé ! » Mais Jean-Marie Cuoq, leader avec sa Citroën C4 WRC après la première étape (29''8 d'avance), ne l'entendait pas ainsi. Bien réveillé, l'Ardéchois attaquait avec « un bon feeling » et, malgré une fin de secteur piégeuse avec des coulées d'eau, signait le meilleur temps de la première spéciale, reléguant Maurin à 14''7 en 15,57 km. De quoi faire dire à ce dernier : « On pensait avoir fait une bonne spéciale mais Jean-Marie est plus fort, tout simplement. Bravo à lui ! » Cuoq récidivait d'ailleurs dans l'ES8, deuxième du jour, augmentant son avance de 15''7 en 21,7 km.Du coup, sauf incident, la course était jouée. Il suffisait à l'octuple champion de France de rouler « sur un bon rythme sans aller chercher les dernières secondes. » Un tout droit de son rival sur le dernier chrono lui offrait même une marge de plus d'une minute à l'arrivée (1'03''1 exactement). Cuoq remporte donc son sixième rallye Terre des Causses et se place d'entrée en favori pour se succéder au palmarès du Championnat de France. « Nous sommes vraiment contents, avoua-t-il après l'arrivée. C'est un super rallye avec de superbes spéciales malgré la pluie. Il y avait un gros plateau et le fait de gagner ce week-end rend la victoire encore plus belle ! » Maurin, lui, voulait surtout retenir la satisfaction d'avoir piloté une auto comme la DS3 WRC : « C'est un bon week-end, on a un beau jouet pour le Championnat ! »Pellier devant en 208Loin derrière les deux hommes, on trouve finalement sur la dernière marche du podium la DS3 WRC de Thibault Durbec, à 4'09''2 de Cuoq. Il devance de 7''8 Quentin Gilbert (Skoda Fabia R5), auteur d'un tout droit dans l'ES8 qui l'incita à lever un peu le pied par la suite. Le jeune Jordan Berfa (Hyundai i20 R5), 22 ans, complète le Top 5 à 33''7 de Gilbert, une belle performance pour lui qui découvrait le pilotage d'une quatre roues motrices. On notera également la sixième place finale de Jean-Marc Falco (Ford Fiesta R5) qui a réussi cinq temps (sur 12 ES) dans les quatre premiers et paye cher une sortie dans un champ samedi.En Peugeot 208 Rally Cup, la victoire est revenue à Laurent Pellier, auteur d'un sans-faute, 12''9 devant Quentin Ribaud et 39''7 devant le Finlandais Taisko Lario. « Je suis très heureux, racontait le vainqueur. La 208 s'est montrée diablement efficace grâce au travail de toute mon équipe. J'ai également pris beaucoup d'expérience dans ces conditions, la terre n'étant pas ma surface de prédilection. Maintenant, place au Tour de Corse (le week-end prochain) où on va découvrir le WRC-2 ! » Pellier, déjà champion de France junior 2015 et deuxième du Citroën Racing Trophy 2016 derrière Yohan Rossel, n'aura que 22 ans dans quelques jours...Il faudra malheureusement patienter un peu d'ici à la prochaine étape de ce Championnat de France terre, le Diois, organisé début juin, puisque l'Auxerrois a été annulé.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages