Rallye - ChF (terre) - Vaucluse - Championnat de France terre : Durbec vainqueur, Baud champion

L'Equipe.fr
L’Equipe

En remportant toutes les épreuves spéciales, Thibault Durbec a survolé ce rallye Terre de Vaucluse. Lionel Baud, cinquième, est sacré champion de France pour la première fois.« C’est tout simplement génial de faire ça, bien entouré de ma famille et de mes amis. » Lionel Baud, 52 ans, chef d'entreprise de la Vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, est devenu ce dimanche champion de France des rallyes sur terre pour la première fois, après ses deuxième (en 2015) et troisièmes places (en 2013 et 2018). La prime est revenue cette saison à la régularité, car Baud et sa DS3 WRC (une seule victoire cette année) n'étaient jamais descendu du podium avant ce rallye Terre de Vaucluse (où il termine cinquième). Une belle récompense pour ce gentleman driver...Ce week-end, Thibault Durbec (DS3 WRC) a montré une fois de plus sa pointe de vitesse, dominant de bout en bout l'épreuve et remportant les sept chronos disputés. Le titre lui a échappé à cause de son abandon à Langres, en juillet, et sa mise hors-course aux Cardabelles. Dans une saison avec sept épreuves, ses quatre victoires n'auront pas suffi. « On a manqué énormément d’essais pour trouver les bons réglages, reconnaissait-il après coup. Je découvrais aussi la quatre roues motrices et je sais désormais comment faire évoluer la voiture. L’objectif est de rouler face à une concurrence plus importante la saison prochaine. » A 31 ans, le pilote d'Aubagne aura sans doute encore l'occasion de parvenir à ses fins, sur terre ou asphalte.La performance du rallye est à mettre à l'actif de Mathieu Franceschi, le petit frère de Jean-Baptiste, vainqueur cette année de la Peugeot 208 Rally Cup. Pour une première sortie sur une R5 quatre roues motrices, une Citroën C3 R5, celui qui a remporté le classement junior de la 208 Rally Cup 2019 prend la deuxième place de l'épreuve, après la sortie de route de Stéphane Sarrazin dès le premier chrono de dimanche puis celle de Cyrille Féraud dans la spéciale suivante. Franceschi devance au final Jean-Michel Raoux (Skoda Fabia R5), Thomas Baudoin (Citroën C3 R5) et Lionel Baud.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi