Rallye - ChF terre - Vaucluse - Rallye Terre de Vaucluse : six pour une couronne de champion de France

·1 min de lecture

À l'occasion de l'épreuve finale à Courthézon, une demi-douzaine de pilotes peuvent encore espérer remporter le titre de champion de France des rallyes sur terre. Ce ne sera pas la seule attraction du Terre de Vaucluse, avec les venues du Norvégien Ole-Christian Veiby et de Stéphane Lefebvre. Ils sont six. Six à pouvoir encore prétendre coiffer la couronne dans le Vaucluse ce week-end à l'issue d'une saison courte, intense et pleine d'imprévus. Cyrille Féraud (Citroën C4 WRC) est en tête du peloton avec 110 points, devant Benjamin Clémençon (Hyundai i20 R5), 103, Emmanuel Gascou (Citroën C3 Rally2), 102, Stéphane Consani, 97, qui pilote ici une DS3 WRC, et Paul Lamouret (Mitsubishi Lancer Evo9 A8), 87 points. Un sixième homme peut mathématiquement être titré : Mathieu Franceschi, 87 pts, de retour au volant d'une Hyundai i20 R5. Veiby et Lefebvre en vedettes Cette bagarre pour le trophée final sera bien sûr la principale attraction du week-end mais pas seulement. Deux autres vedettes seront très observées : le Norvégien Ole-Christian Veiby, au volant d'une Hyundai i20 Coupé WRC'17 dernière génération, et Stéphane Lefebvre, tout récent vainqueur sur asphalte de la finale de la Coupe de France. Le nordiste, qui a gagné ici en 2018 avec une C4 WRC, prendra le départ dans une DS3 WRC. À l'inverse de Veiby, transparent au Championnat, Lefebvre pourrait jouer les trouble-fêtes dans la bagarre pour le titre de champion. À noter que les points sont attribués au classement général final mais aussi dans la classe. Alors, lequel des pilotes de R5 ou de ceux des WRC aura le dernier mot ? Réponse dimanche après 124 km de chronos (2x3 ES samedi et 2x2 dimanche).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles