Le Rallye d'Ypres annulé en raison du COVID-19

Vincent Lalanne-Sicaud
·2 min de lecture

Le WRC ne se rendra pas en Belgique cette année. Le pays devait accueillir une manche du Championnat du monde pour la première fois à la suite de l'ajout du Rallye d'Ypres au calendrier 2020, profondément remanié en raison du COVID-19. C'est ce même virus qui va finalement empêcher la tenue de l'épreuve, prévue du 20 au 22 novembre. La hausse du nombre de cas positifs a poussé les autorités belges a imposer de nouvelles mesures de restriction et comme en France, un reconfinement est possible dans les prochaines heures. Dans ce contexte, le maintien du Rallyes d'Ypres était impossible.

"Nous avons toujours pleinement soutenu le Renties Ypres Rally Belgium mais, cette fois, nous ne pouvons pas laisser la course se faire", déplore Emmily Talpe, bourgmestre de la ville d'Ypres. Carl Decaluwé, gouverneur de Flandre occidentale, estime aussi qu'il était impossible de maintenir le rallye : "En étroite concertation avec l'organisateur, les autorités administratives et le cabinet du ministre de l'Intérieur, et sur base de l'évolution de la pandémie dans notre région, il a été décidé qu'il était irresponsable d'autoriser la manche du Championnat du monde à Ypres dans les circonstances actuelles", précise-t-il.

Lire aussi :

La FIA valide l'hybride pour la prochaine génération de WRC

Les organisateurs du Rallye d'Ypres, présent au calendrier de l'ERC jusqu'en 2016, espèrent pouvoir accueillir le WRC à l'avenir. "C'est bien sûr une énorme déception pour tous nos collaborateurs, qui ont prouvé leur capacité à organiser une manche WRC en peu de temps", regrette Alain Penasse, président du Club Superstage, en charge de l'organisation du rallye. "Espérons que nos efforts et investissements n'ont pas été vains. Nous avons prouvé à la FIA et au WRC Promoter que nous pouvions rapidement nous adapter et que nous sommes en mesure d'organiser le Renties Ypres Rally au niveau mondial. Cette annulation était inévitable mais nous ne renonçons pas à nos ambitions quant au WRC. J'espère que cette annulation n'est qu'un report".

Plus qu'un rallye à disputer

, renforce son statut de favori pour le titre puisqu'un seul rendez-vous reste à disputer, le Rallye de Monza, sur le circuit lombard et sur des routes fermées aux alentours. Cette épreuve fait partie des trois ajoutées en cours d'année pour renforcer le calendrier, avec l'Estonie et Ypres, qui doit donc renoncer à sa date.

Lire aussi :

Le Rallye de Monza confirmé comme finale du WRC 2020

Le calendrier 2020 se résumera à sept rallyes, si la manche de Monza peut être maintenue. La pandémie de coronavirus a provoqué les annulations des Rallyes d'Argentine, du Portugal, du Kenya, de Finlande, de Nouvelle-Zélande, d'Allemagne, de Grande-Bretagne et du Japon.