Rallye - ERC - Canaries - Les Bleus à l'offensive

L'Equipe.fr
Bryan Bouffier et Sylvain Michel font leur rentrée dans le Championnat d'Europe à l'occasion de la deuxième manche, vendredi et samedi aux Canaries.

Bryan Bouffier et Sylvain Michel font leur rentrée dans le Championnat d'Europe à l'occasion de la deuxième manche, vendredi et samedi aux Canaries.La deuxième round de l'ERC, vendredi et samedi aux Canaries, réunit de nouveau un plateau remarquable, avec notamment 31 voitures de la classe R5 au départ. Outre les deux premiers du rallye des Açores, le Portugais Bruno Magalhaes et l'Allemand Marijan Griebel, tous deux au volant de Skoda Fabia R5, on retrouve les principaux favoris pour le titre, le Polonais Kajetan Kajetanowicz, champion 2015 et 2016, et le Russe Alexey Lukyanuk (Ford Fiesta R5). Sans oublier les Espagnols José Maria Lopez (Peugeot 208 T16), José Antonio Suarez (208), Surhayen Pernia (Hyundai i20 R5) et Luis Monzon (Fiesta), ni le Russe Nikolay Gryazin (Fabia).Du beau monde auquel il convient d'ajouter deux pilotes français : le champion de France 2016 Sylvain Michel (Fabia) et Bryan Bouffier, au volant d'une Ford Fiesta R5. Le Drômois, vainqueur du Monte-Carlo 2011 en IRC et du Tour de Corse 2013 en ERC, deuxième du Championnat cette année-là, devrait disputer également les rallyes de Chypre, de Pologne, de République tchèque, de Rome et le Liepaja en Lettonie, ce qui lui permettra de jouer le titre. « C'est toujours bon de se battre pour un Championnat, dit-il. L'année dernière (où il a fini quatrième au classement), le niveau de compétition n'était pas si fantastique, mais cette année il est bien plus important. Nous avons une excellente opportunité, la motivation pour ce grand challenge est là. »Lors du shakedown et de la spéciale de qualification, jeudi, c'est Lukyanuk qui s'est montré le plus rapide en 1'59''674 (sur 3,57 km), 0''631 devant Gryazin, 1''335 devant Suarez, 1''896 devant Monzon et 2''933 devant Kajetanowicz. Bryan Bouffier s'est classé neuvième à 4''069 - « C’est beaucoup plus bosselé que les spéciales. Je pense que l’ordre de départ sur cette course est beaucoup moins importante que sur le reste du calendrier. » - et Sylvain Michel onzième à 4''682 - « Je ne suis pas vraiment satisfait du set-up de la voiture. ».

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages